Actualité

Plus de vols dans l’Est-du-Québec vers Sept-Îles

Par Mathieu Perchat le 2024/03
Image
Actualité

Plus de vols dans l’Est-du-Québec vers Sept-Îles

Par Mathieu Perchat le 2024/03

L’auteur fait partie de l’Initiative de journalisme local

Radio-Canada a rédigé plusieurs longs articles[1]  sur des projets de renforcement et de financement de lignes aériennes régionales. Cependant, aucun d’eux ne comporte une section critique sur la mobilisation de ressources destinée au transport aérien dans un contexte de crises climatiques et sociales. Or, les régions de la Gaspésie et du Bas-Saint-Laurent subissent de plein fouet les changements climatiques. Par exemple, le faible couvert de neige augmente le risque d’incendie tout en mettant en péril les cultures lors de grands froid, ce qui vient fragiliser l’accès à une nourriture locale de qualité ainsi que les revenus des exploitations agricoles.

Regardons succinctement ces différents projets.

L’un des projets est prévu par Régie intermunicipale de l’aéroport de Mont-Joli. Il consiste à offrir des vols quotidiens entre les aéroports de l’Est vers Québec et Montréal. Les acteurs, à l’origine de ce projet, pensent sincèrement qu’il a toute sa pertinence, car il évite de laisser le transport aérien régional aux mains du privé motivé par le profit. Pourquoi ne pas plutôt investir dans des transports collectifs d’avenir, comme le transport ferroviaire laissé à l’abandon capable de concurrencer le transport aérien privé ?

Un autre projet est prévu par Air Liaison. Il consiste à ajouter quatre nouvelles lignes aériennes directes entre l’Est du Québec et Montréal/Québec. Cependant, un programme d’aide financière, le PAAR (Programme d’accès aérien aux régions) soutient déjà des lignes similaires en permettant de plafonner les billets d’avion à 500 $ à destination de Québec et Montréal.

S’ajoute à ces deux projets et au PAAR une aide financière versée par la ministre des Transports et de la Mobilité durable (durable ?) s’élevant à 1 838 397 $ à destination de Pascan Aviation. Cette aide a pour but d’assurer le maintien des services aériens régionaux. Les maires des municipalités des Îles-de-la-Madeleine et Gaspé considèrent le transport aérien régional comme un service essentiel.

Il apparait clairement que la crise environnementale n’a pas été comprise lors de l’élaboration de ces projets. Il ne s’agirait pas d’oublier que la population canadienne a une empreinte moyenne de 15 tonnes CO2 par an. Sachant que ces émissions doivent être diminuées de moitié d’ici 2030 (dans 6 ans…) et atteindre la neutralité d’ici 2050. Cela pour maintenir l’habitabilité de notre planète pour nos enfants et petits-enfants. Pour parvenir à atteindre ces objectifs, une baisse de 2 tonnes de CO2/an doit être réalisée. Or, un vol en avion est le mode de déplacement le plus émetteur en gaz à effet de serre. De ce fait, utiliser ce mode de transport fait exploser son empreinte carbone. Aucun type de transport aérien ne peut être écologique, car il fonctionne aux combustibles fossiles.

La question est : voulons-nous une société qui investit une grande part de ses ressources (matérielles, financières, humaines, etc.) dans un secteur hautement pollueur qui est voué à l’obsolescence ? Sachant que nous vivons actuellement des crises sociales, comme la crise du logement, ou encore la crise paysanne, en plus de la crise environnementale. L’avenir du secteur aérien est un choix de société. Voulons-nous une société qui investit dans ce secteur au lieu d’allouer ses ressources à la préservation de son futur ?

Toutes ces crises découlent de choix de société. C’est pourquoi nous devons ensemble éviter de réaliser des projets qui vont à l’encontre de la résolution des crises. « La place que l’on donnera à l’aérien à l’avenir reflétera donc un choix sociétal et éthique. Parmi les changements à opérer pour atteindre un monde neutre en carbone, est-on prêts à sacrifier quelques trajets en avion pour préserver des conditions de vie acceptables dans les décennies à venir ? » (Wagner, 2020).

Thomas Wagner, « Pourquoi arrêter l’avion ne devrait plus être un débat », Bonpote, 22/07/2020, URL : https://bonpote.com/pourquoi-arreter-lavion-ne-devrait-plus-etre-un-debat/


[1] https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/2053260/avion-prix-billets-quebec-interregional

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/2053632/transport-avion-gaspesie-iles-mont-joli

Partager l'article