Le blogue du rédac

La campagne électorale avec d’autres yeux

Par Sébastien Corriveau le 2022/08
Le blogue du rédac

La campagne électorale avec d’autres yeux

En cette saison de la campagne électorale provinciale, je vous livre quelques chroniques afin de vous divertir et vous faire réfléchir sur la place des partis politiques, les institutions électorales, le mode de scrutin et les gouvernements qui découlent de ces élections! J’espère que vous allez vous amuser tout autant que moi! 

Les partis politiques

Au Québec, combien pensez-vous qu’il y a de partis politiques officiellement enregistrés ? Il y a bien les 4 partis représentés à l’Assemblée nationale, et aussi le parti vert, le parti conservateur, mais ensuite ? Il doit bien y en avoir 7 ou 8? Plus? 15 ? Plus que ça ? Il y en avait 22 aux élections de 2018, un record absolu pour le Québec. Même que le record est maintenant battu. Quoi !?!?

Si je vous dis qu’il y a 26 partis politiques au Québec, lesquels pouvez-vous nommer? Il y a certainement un parti communiste, non? Ah oui, et l’ancienne ministre péquiste qui a démarré un parti écolo? Et les autres : qui sont-ils, que prônent-ils? Moi je pense que même si la majorité de ces partis politiques sont petits, voir marginaux, il est pertinent dans une démocratie d’avoir cette multitude d’idées, d’espaces de réflexion, de propositions, de folies, même s’ils ne représentent qu’une frange de la population et n’auront que quelques candidat.e.s chacun. 

Oubliant les 5 partis qui sont largement couverts par les médias, voici la liste des 21 partis politiques que vous êtes moins susceptibles de connaître. 

  • · Alliance pour la famille et les communautés
  • · Bloc Montréal – Équipe Balarama Holness
  • · Bloc pot
  • · Climat Québec
  • · Démocratie directe
  • · Équipe autonomiste
  • · L’union fait la force
  • · Nouveau Parti démocratique du Québec
  • · Parti 51
  • · Parti accès propriété et équité
  • · Parti animal Québec / Québec Animal Party
  • · Parti canadien du Québec / Canadian Party of Québec
  • · Parti culinaire du Québec
  • · Parti humain du Québec
  • · Parti libertarien du Québec
  • · Parti marxiste-léniniste du Québec
  • · Parti nul
  • · Parti pour l’indépendance du Québec
  • · Parti vert du Québec/Green Party of Québec
  • · Québec intégrité / Integrity Québec
  • · Union nationale

Bien que le but de ce texte n’est pas de couvrir la plateforme de ces 21 partis politiques, notons d’emblée qu’il y a le « Parti humain » ainsi que le « Parti animal » (!!!) Laisseriez-vous votre chat prendre les décisions au parlement? Le Bloc Pot et le Parti vert, ce n’est pas la même chose? Non. Et avec Climat Québec, ça pourrait-tu fusionner ces trois-là ensemble? Un parti nommé « Union nationale »? Fondé par Maurice Duplessis en 1936, n’ayant fait élire aucun député depuis 1976 et mort en 1989, quelqu’un a quand même cru bon d’enregistrer ce nom en 2020! Un conseil : n’oubliez pas de mettre vos idées et vos candidats au congélateur, ils se conservent plus longtemps! Le Parti culinaire, est-ce pour cuisiner nos candidat.es de la CAQ, ça? « La marmite est en feu, et vous proposez de rajouter de l’huile, madame la candidate? —Oui bien sûr, de l’huile canadienne, c’est très écolo! » Et le Bloc Montréal, c’est la variante provinciale du Bloc Québécois? Bientôt à l’hôtel de ville de Montréal : le Bloc Westmount! 

Honnêtement, il y a plusieurs de ces partis dont je n’avais jamais entendu le nom avant de regarder la liste sur le site web du Directeur général des élections. Mais, à force d’entendre des citoyens dire que « la politique c’est de la marde », « tous les politiciens sont identiques et corrompus », « les médias nous cachent des choses », je me dis : merde, il y a 26 partis politiques, allons lire leur plateforme et votons pour quelque chose de différent! Non? 

Maintenant, cher électeur, qu’est-ce que j’ai envie de vous dire? Impliquez-vous! Allez lire leur plateforme, écrivez-leur un petit mot d’encouragement sur les médias sociaux, mettez votre nom sur le bulletin de vote de votre comté local pour un de ces petits partis! 

Tout de même, 26 partis politiques, on pourrait dire que c’est un peu trop. Probablement que plusieurs idées se recoupent et que certains partis auraient avantage à se regrouper. Peut-être est-ce un reflet de notre réalité? 

Il y a un adage, très peu connu certes, qui dit qu’un parti politique, c’est comme prendre l’autobus : ça nous permet de nous déplacer de Rimouski vers Montréal, de Verdun vers Rosemont, mais il ne nous prend pas à la porte de chez-nous pour nous déposer à la porte de l’ami.e que nous allons visiter. Nous prenons l’autobus qui part le plus proche d’où nous sommes, pour aller nous mener le plus près de l’endroit où nous voulons aller. De la même manière, il y aura toujours quelque chose dans la plateforme d’un parti politique qui ne fera pas notre affaire, mais on peut quand même choisir de voter pour une candidate ou une plateforme qui nous ressemble le plus, sans être d’accord avec toutes les propositions.

En ce début de campagne, je vous invite à être attentif, à écouter ce qui est proposé par nos aspirant.es politicien.nes et à leur poser des questions. Je vous invite également à étudier vos candidat.e.s locaux (et non pas seulement le parti politique ou le chef), et surtout, surtout, surtout, ne vous faites pas influencer par les sondages. Les sondages (et le vote stratégique) ne servent à rien, c’est dans le monde des idées que la politique se joue.

Partager l'article

Image

Voir l'article précédent

Le virus et la proie

Image

Voir l'article suivant

Criminaliser la richesse