Non classé

Je moute, tu moutes… Nous Moutons !

Par Fred Pellerin le 2013/09
Image
Non classé

Je moute, tu moutes… Nous Moutons !

Par Fred Pellerin le 2013/09

Dans les derniers mois, j’ai cherché à emboîter le pas à la cause chiffrée du Mouton Notoire. On en jasait depuis un temps, on s’aimait depuis quelques abonnements, et dans les détours des possibles, l’engagement modeste aboutit enfin, sous la forme d’une déconférence-bénéfice à Rimouski sur ce septembre-ci. Aussi, parce que l’implication n’est pas juste l’histoire d’un soir, l’ami Beaudry, le Raymond qui fait l’entremise, m’a relancé avec une invitation de 800 mots pour la publication automnale. Mon texte devait « tourner autour de l’idée de notre inquiétude sur l’avenir du monde, mais aussi de l’espérance en un monde où il existe encore des traces d’humanité ». Quand même.

Au moment où je recevais le courriel, j’en étais à terminer le manuscrit de mon prochain livre de contes, De peigne et de misère, dont la réflexion porte sur la lumière, sur l’espoir et sur ce qui viendra le lendemain de la fin du monde. Pouvait-on se croiser mieux ? Non ! À l’inverse, pouvais-je écrire deux textes sur les mêmes idées ? Non ! Faque, tsé… Ce qui me reste à faire, c’est de vous vendre le punch. Et c’est ce que je fais. Juste ici. Les 800 derniers mots, encore inédits, du livre prévu pour novembre. J’espère juste qu’on n’a pas besoin de lire le conte pour en comprendre la fin !

Cliquez ici pour lire cet extrait de Peigne et de misère.

Partager l'article