Politique

Abécédaire de Jean Charest à la manière de Jean-Denis

Par Jean-Denis Laberge le 2012/01
Politique

Abécédaire de Jean Charest à la manière de Jean-Denis

Par Jean-Denis Laberge le 2012/01

Dans le merveilleux monde de la politique, l’automne a été particulièrement mouvementé. Un cynisme généralisé s’est installé dans la population déjà désabusée. Mais à un moment donné, assez c’est assez ! Peu importe la partisanerie, j’ai choisi d’exprimer ma colère rouge sous forme d’un abécédaire. Si vous faites partie de ces 20 % d’irréductibles qui continuent d’appuyer les politiques libérales de Jean Charest contre vents et marées, arrêtez votre lecture ici, car ceci risquerait de vous offusquer. À ceux qui me trouveront cynique et pessimiste, je vous invite à poursuivre la réflexion pour oser la politique autrement.

Agenda caché des libéraux provinciaux. Manque de clarté, langue de bois… nous sommes tenus dans l’ombre et dans l’ignorance. Les petits moutons dociles que nous sommes doivent demeurer à l’écart des plans du gouvernement.

Bernés L’impression de l’être constamment. Nous sommes loin de l’honnêteté politique. Petite, petite la politique au Québec.

Corruption et cynisme généralisés de la population, commission d’enquête bidon, contrôle de l’information… En voulez-vous des C… Finalement, Mc Lean’s avait raison et ce n’était que la pointe de l’iceberg. Corrompu dites-vous ? Mets-en !

Diversion Tentative de diversion en parlant de sabrer de 50 % le budget des commissions scolaires sur trois ans la même journée qu’on annonce une commission à huis clos. Tout le monde en parle d’une Commission d’enquête publique de la construction. Complices ? Le nez dedans et les mains attachées.

Écœurantite de la façon de faire de la politique chez les vieux partis. On se sent p’tit peuple. Les legauistes et ex-adéquistes de ce monde représentent-ils une alternative ? Permettez-moi d’en douter. Chose sûre, on sent un vent de changement sur la scène provinciale également.

Foutre (se) de l’opinion publique et faire fi des sondages alors qu’on devrait défendre les intérêts de notre population.

Graisser les amis du parti. Grogne populaire ? Même pas. On a la mémoire plus courte que la mèche !

Hypocrite J’ose l’affirmer. J’ai soif de vérité. Trouver la manière subtile de nous dire en douce ce qu’on voudrait nous faire entendre et se disant à notre écoute. L’art de faire avaler des couleuvres.

Imbéciles Comme dans « nous prendre pour des… » Incrédules nous sommes devant tant d’improvisation politique ou, malheureusement, trop souvent indifférents. Personnellement, je choisis le camp des indignés.

Jouer à l’autruche la tête dans le sable hors Québec ! Jean Charest est omni-absent. New York, France, Espagne, Japon, Chine, Nouvelle-Angleterre, Connecticut… fuir le Québec, se faire petit et disparaître du radar le temps de la tempête pour faire la promotion du Plan. Voir P.

Kleptomane Impulsion pathologique qui pousse certaines personnes à voler… Dans le cas présent, en taxant démesurément les simples citoyens dans le but de redistribuer la richesse aux grosses poches amies.

Lapider la richesse collective. Vendre nos ressources avec redevances dérisoires. Voir P.

Malversation en entretenant une constante impression de détournements de fonds et en refusant maintes fois de se donner les moyens d’éclairer nos lanternes.

Nager en eaux troubles mais la tête encore hors de l’eau ; faiblesse de l’opposition.

Outrés Mais trop peu et trop peu longtemps. Dire que notre devise est Je me souviens. Sommes-nous devenus bourgeois-confortables ? Voir R.

Plan Nord Belle affaire… en apparence. Présentement c’est plutôt l’art de se vendre en donnant sa chemise à l’étranger. À moins que le Plan Nord serve davantage au monde corrompu de la construction ? Non, je deviens trop cynique.

Querelles intestines dans la belle grande famille libérale tricotée serrée ? Non, ils ont le mérite de ne pas laver leur linge sale en public. Jean Charest est le Chef.

Résignation On laisse faire, on se tait, on s’en fout, on ne regarde plus… Une honte étouffée…

Scandale De la commission Gomery à la commission Charbonneau, il faut faire la lumière d’une politique à laquelle nous n’adhérons pas. Les libéraux auront fort à faire pour retrouver la cote. Jean Charest saura-t-il retomber encore sur ses pattes ? Au fait, il en est à sa combientième vie ?

Tenir debout devant l’adversité. Rendons à César ce qui revient à César… se regarder encore dans un miroir relève d’un acte courageux. Je pense aux députés propres et dévoués du Parti libéral, car il y en a, je ne voudrais pas être dans leurs bottines…

Utile la commission Charbonneau ? Donnons le bénéfice du doute, mais surtout, donnons tous les pouvoirs à Mme Charbonneau, dont celui de contraindre les témoins à témoigner pour faire la lumière sur la vérité. Lorsque la justice concubine avec la politique, la démocratie n’est plus.

Valise Parfois, on a vraiment l’impression qu’on nous prend pour des valises. J’aurais pu choisir vire-capot ou volte-face face à la position de Jean Charest dans le dossier « patate chaude » de la construction.

Watt Amenez-en des mégawatts de détournements de rivières pour assouvir la société d’État vache à lait du gouvernement et les besoins hydroélectriques de « l’oncle Sam », et ce, à nos frais. Nous vider nos poches déjà trouées.

X Malheureusement, de moins en moins de personnes se déplacent pour faire leur X sur un bulletin de vote. Faut-il se surprendre ? J’ose croire que cette tendance se renversera. On ne peut tout laisser faire…

Yes (enfin !) Après son actuel mandat, on ne reverra pas Jean Charest ; heureusement, il n’est pas dans le parti des belles-mères qui sortent du placard.

Zinzin Avec le très peu de considération à nos intérêts véritables, aux yeux du gouvernement, les citoyens sont complètement zinzins ; on nous manque de respect et notre opinion ne compte pas fort dans la balance. les, aux yeux du gouvernement, les citoyens sont complètement zinzins ; on nous manque de respect et notre opinion ne compte pas fort dans la balance.

Oser la politique autrement

Affirmer notre identité, parler avec notre cœur.

Bien-être collectif par une redistribution de la richesse.

Consommer mieux et consommer moins. Être riche de notre culture et non de nos avoirs. Sortir de cette spirale qui nous aspire. Acheter c’est voter…

Dames de convictions et de vision de plus en plus nombreuses à s’engager en politique active pour le Québec de demain. Monde encore trop masculin.

Éducation et environnement au cœur de nos priorités. On a réussi à nous faire croire que l’économie est une finalité. L’art de détourner l’attention.

Fier comme peuple, fier de nos accomplissements et de notre rayonnement.

Générations Concilier nos vues, écouter la sagesse des anciens, comprendre les préoccupations de notre jeunesse.

Harfang des neiges Un emblème à la hauteur de nos inspirations.

Indépendance et souveraineté sur nos ressources (tant naturelles qu’alimentaires). Prendre soin de notre terre nourricière un arpent à la fois et ne pas la vider.

Jack Layton Je me souviendrai. Merci de nous avoir donné l’espérance. Jack a été un modèle d’authenticité, d’intégrité et de sincérité. Il était accessible, vrai et proche des préoccupations des gens du peuple. Une même pensée m’habite en pensant à Claude Béchard.

Kyrielle de projets novateurs et rassembleurs pour un monde qui nous ressemble. Rêver l’avenir et y prendre part.

Liberté d’expression dans le dialogue et le respect, l’esprit critique se développe. Pouvoir s’exprimer n’est pas un luxe. Sortez vos plumes ! Voir O.

Mondialisation Le capitalisme à la solde de multinationales et la mondialisation ne sont pas toujours une panacée et ne servent pas toujours nos intérêts.

Nuancer les propos, reconnaître les bons coups des autres partis, parler franc, faire des compromis, s’entendre… et faire avancer les choses au lieu de mettre des bâtons dans les roues. C’est ça faire la politique autrement.

Oser remettre en question, s’affirmer, développer l’esprit critique et s’assumer.

Paix Le Québec comme modèle de paix et de justice.

Qualifier nos jeunes, développer des compétences, susciter le goût du dépassement et la fierté de réussir.

Respect des opinions et des individus. Dignité aussi.

Social-démocratie Pour un monde juste qui vient en aide à ceux qui en ont besoin.

Terroir Manger vert, manger saison, manger local. Valorisation de l’agriculture de proximité et de grandeur humaine.

Unissons nos forces, nos désirs. Revenons aux valeurs de coopération, d’entraide et de voisinage. Réveillons-nous, nous sommes dans une idéologie dominante qui préconise l’individualité pour davantage de consommation.

Vivre en harmonie Nous sommes terre d’accueil et d’espoir à bras ouverts. Culture, langue, valeurs à partager avec néo-Québécois. Nourrir notre fierté et notre identité tout en s’ouvrant à la richesse de nouveaux arrivants ayant choisi le Québec pour s’épanouir dans notre collectivité.

Web permet de faire des pas de géant aux peuples opprimés. Démocratisation de la presse, mouvements citoyens… Notre terre est devenue si petite… Web d’ouverture et de conscience sociale, web de rapprochements.

Xénophile Contraire de xénophobe. Chaque fois qu’on exprime de la sympathie envers des étrangers qui vivent des épreuves. Haïti, Nouvelle-Orléans… les Québécois ont le cœur sur la main.

Zoom sur un retour au déficit zéro afin de laisser un héritage à nos enfants.

Partager l'article