Environnement

Chaque petit geste compte

Par Guillaume Chevrette le 2011/11
Environnement

Chaque petit geste compte

Par Guillaume Chevrette le 2011/11

Si la formule peut parfois paraître usée, il n’en demeure pas moins qu’elle est essentielle : l’implication de tous et toutes est plus que jamais nécessaire.

La genèse

L’entrefilet paru dans le journal avait piqué ma curiosité : quatre reporters devront vulgariser les tenants et les aboutissants de la consommation responsable, produire articles, reportages et capsules vidéo, puis proposer des pistes de réflexion aux jeunes du Bas-Saint-Laurent pour une meilleure consommation responsable.

Le défi semblait de taille, mais qu’à cela ne tienne, l’occasion était trop belle.  Ce projet, je devais en faire partie.

L’aventure commence

C’est donc samedi dernier que nous avons débuté nos visites au gré desquelles nous nous outillerons en vue d’améliorer nos connaissances sur les enjeux par rapport à la production et à la consommation responsables.

Du Centre de récupération des Basques, en passant par la Coopérative de développement régional du Bas-Saint-Laurent, le Mouvement québécois pour une décroissance conviviale, la ferme biologique du Vert Mouton et l’organisme à but non-lucratif (OBNL) Paniers d’ici, les solutions et les pistes de réflexions proposées ont été extrêmement intéressantes et enrichissantes.

La passion

Lorsque les intervenants expliquent leur démarche et expriment leurs souhaits pour la construction d’une société où la justice sociale est davantage présente, l’abnégation est le dénominateur commun.

De fait, le travail est colossal et les moments de répit inexistants, mais la certitude de participer à l’élaboration d’un monde meilleur est autrement plus valorisante. Pour bâtir un monde dans lequel on a envie de vivre, on ne parle pas de sacrifice mais bien de véritable passion, condition sine qua non pour y parvenir.

Donald Dubé, de la ferme du Vert Mouton, résume bien cette idée lorsqu’il dit que c’est plus fort que lui et qu’il caressait depuis toujours le rêve d’exploiter sa propre parcelle de terre. Marie-Josée Bérubé du Centre de récupération des Basques l’exprime aussi quand elle raconte, la lumière au fond des yeux, qu’on récupère de plus en plus dans la MRC des Basques et que, par ce fait, elle est en train de devenir une véritable vitrine en matière de recyclage au Québec.

La suite

La prochaine fin de semaine exploratoire aura lieu à la fin du mois de janvier 2012. D’ici-là, la réflexion est lancée. Profitons du temps des fêtes pour sensibiliser nos proches à l’achat local et à la consommation équitable. La liste des actions est longue pour que tout un chacun puisse participer à la construction d’un monde plus juste. Plus que jamais l’adage est confirmé : chaque petit geste compte.

Partager l'article