Actualité

Notre immense avenir 

Par Mathieu Perchat le 2024/06
Image
Actualité

Notre immense avenir 

Par Mathieu Perchat le 2024/06

L’auteur fait partie de l’Initiative de journalisme local

À l’occasion du Jour de la Terre, une Chaise des générations a été installée au conseil municipal de la Ville de Rimouski. Il s’agit d’une initiative de Mères au front pour que les élu.es puissent considérer l’impact de leurs décisions sur les générations futures.

Nous savons toustes que nos actions actuelles entrainent des conséquences sur les générations qui vont suivre. Ces conséquences peuvent aussi bien être négatives que positives. Négatives par la dégradation des conditions de vie sur terre ; positive par la construction d’une culture qui enrichira leur vie.

Sachant que notre histoire en tant qu’espèce est à son commencement, nos actions impactent un très grand nombre de personnes qui vivront après nous. C’est ce qui est symbolisé par la chaise des générations, sans toutefois réussir à traduire l’ampleur du nombre de personnes.

Cet article a pour objectif de montrer l’importance et la responsabilité de considérer les prochaines générations en montrant le nombre de personnes potentielles qui nous suivraient. Si nos actions viennent à empêcher ces générations d’émerger, nous serons responsables de l’extinction potentielle de plusieurs centaines de milliards d’individus.

Cette vision à long terme provient d’une éthique particulière : l’éthique longtermiste. Elle repose principalement sur des actions guidées par la responsabilité de ceux et celles qui vivront après nous. Les personnes futures comptent moralement autant que celles qui vivent présentement.

Population totale depuis 2024

Pour démontrer que nous sommes au début de l’histoire de notre espèce, il faut se demander combien d’humains ont vécu jusqu’à lors. Nous sommes apparus autour de 200 000 ans avant notre ère. Environ 109 milliards de personnes sont à l’origine de notre civilisation et ont foulé le sol de la Terre.

En 2024, il est estimé que nous sommes plus de 8 milliards de personnes en vie. En ajoutant l’entièreté de nos ancêtres (109 milliards), c’est près de 117 milliards d’humains qui sont nés. Nous, humains encore en vie, représentons donc 6,8 % de cette totalité.

Notre avenir

Maintenant, nous allons nous demander combien de personnes vont potentiellement nous succéder.

Pour créer un pronostic de la durée d’existence de l’humanité, prenons celle d’une espèce de mammifère typique, qui s’élève à 1 million d’années en moyenne. Ainsi, l’humanité aurait comme potentiel d’existence 1 million d’années. Sachant que nous avons déjà 200 000 ans derrière nous, donc il y aurait encore 800 000 ans à venir.

Pour construire une moyenne du nombre d’humains qui foulera la Terre, nous allons accepter le scénario basé sur les projections de l’ONU pour la fin de ce siècle, qui considère que la population se stabilisera à 11 milliards de personnes. Chaque personne aura une durée de vie moyenne de 88 ans.

Avec ces données, il est possible de dire que 100 000 milliards de personnes vont exister au cours des 800 000 prochaines années. Actuellement, seuls 117 milliards ont vécu en 200 000 ans.

Bien entendu, l’humanité est de loin une espèce typique de mammifère, notre pouvoir d’agir sur nos conditions d’existences représente une donnée difficile à intégrer dans les calculs. Donc, ces chiffres restent une estimation.

Notre vaste responsabilité

Provoquer une dégradation de la possibilité de vivre sur terre empêcherait l’émergence de ce vaste avenir de l’humanité. Et ce serait horrible pour ceux et celles qui en seront à l’origine. Fasse à cette infinité de personnes potentielles, la question que l’on peut se poser est : que pouvons-nous faire pour améliorer les perspectives mondiales à long terme ?

Beaucoup de personnes proposent déjà des actions pour rendre ce futur réalisable, par exemple en luttant contre les changements climatiques et contre la destruction de l’environnement.

Conclusion

Le but de ce texte était de constater l’immensité de l’avenir de notre espèce. Si nous modifions nos modes de vie pour les rendre en accord avec les limites de la planète grâce à une sobriété étatique et individuelle, l’immense majorité des humains potentiels aura une chance d’exister. Il faut considérer cette responsabilité comme un cadeau, car elle nous permet d’introduire dans nos vies une attention et une prudence devenues ténues actuellement.

Nous serons les ancêtres d’un très grand nombre de personnes. Faisons en sorte d’être de bons aïeuls.

Max Roser (2022) – “The future is vast – what does this mean for our own life?” Published online at OurWorldInData.org. Retrieved from: ‘https://ourworldindata.org/the-future-is-vast’ [Online Resource]

Partager l'article