Actualité

De vagues fragments d’un rêve dans lequel je n’ai rien à faire

Par Mathieu Perchat le 2024/05
Image
Actualité

De vagues fragments d’un rêve dans lequel je n’ai rien à faire

Par Mathieu Perchat le 2024/05

L’auteur fait partie de l’Initiative de journalisme local

Les Éditions du 81 présentent :“de vagues fragments d’un rêve dans lequel je n’ai rien à faire” H.P. Lovecraft, sélection de lettres situées entre 1927 et 1929.

Cet ouvrage contient diverses correspondances entretenues par Howard Phillips Lovecraft entre 1927 et 1929. Un peu moins de 10 ans avant sa mort, en 1937, l’auteur des Montagnes hallucinées (1931) délivre un témoignage sensible.

Les 86 lettres recensées dans cette édition évoquent des sentiments propres à l’écrivain : le manque d’inspiration, l’échec, la dépression… Lovecraft, qui ne connaîtra la gloire que posthume, s’interroge dans ces correspondances sur son rapport à l’écriture et les raisons de son échec.

Parmi ces correspondants les plus réguliers, Fransworth Wright, l’éditeur de Weird Tales, Pulp Magazine de niche qui publiera les premières nouvelles du « reclus de Providence ». L’inventeur de l’horreur cosmique confie à l’éditeur ses craintes concernant la recevabilité de ses écrits : “Dieu sait où je finirai mais il y a fort à parier que je ne serai jamais au sommet dans quoi que ce soit !”

Ces confidences, aujourd’hui entre les mains du grand public, témoignent d’une toute nouvelle facette de l’écrivain. « Ce n’est pas simplement une correspondance pratique, c’est un véritable journal intime » résume Vincent-Pierre Angouillant, traducteur des lettres de Lovecraft.

Influences littéraires et vie intellectuelle au milieu du XXème siècle

Cet ouvrage donne des indications sur l’époque et les influences littéraires de l’auteur. Né un peu moins d’une trentaine d’années après la fin de la guerre de Sécession, Lovecraft est un traditionaliste. Ces lettres sont un témoignage de la vie intellectuelle et quotidienne de la Nouvelle-Angleterre du milieu du XXème : politique, religion, Grande Dépression… On retrouve également des références aux influences de l’auteur tel qu’Edgar Allan Poe.

Dans une lettre adressée à Zealia Brown Reed (Bishop), au début du livre, Lovecraft évoque son admiration pour Poe : “à l’âge de sept ans, je rencontrai Poe, ce qui fixa mon goût pour toujours”. Voilà qui en dit long.

1927-1929 une période charnière dans la vie de Lovecraft

Cette traduction s’intéresse aux lettres écrites par Lovecraft entre 1927 et 1929, une période majeure dans la vie de Lovecraft. En effet, celui que l’on surnommait le « reclus de Providence » a quitté sa ville natale de 1925 à 1927 pour New-York.

Mais après l’échec de son mariage il retourne vivre à Providence, auprès de sa vieille tante. Heureux de ce retour aux sources, HPL reclus chez lui, se montre extrêmement prolifique et écrit des lettres par dizaines. C’est également à cette période que nous devons ses plus beaux chefs-d’œuvre : L’Affaire Charles Dexter Ward (1928), Les Montages hallucinées (1931) et Le Cauchemar d’Innsmouth (1931).

Lovecraft, un personnage de roman ?

Vincent-Pierre Angouillant, traducteur, en est convaincu, les lettres de Lovecraft (il en aurait écrit entre 60 000 et 100 000) constituent son véritable chef d’œuvre littéraire. « On se rend compte, à travers cette traduction, que Lovecraft était lui-même un personnage de fiction ».

Ce journal intime de près de 400 pages, dépeint la personnalité d’un homme excentrique, déchiré par ses contradictions, qui vivait de manière médiocre mais qui était doté d’un savoir exceptionnel. Ces correspondants (on en compte une dizaine) des écrivains, des éditeurs, des journalistes, amateurs, pour la plupart, étaient témoins des réflexions de Lovecraft. Lequel ne changeait pas de style quel que soit son interlocuteur.

Cette traduction va permettre aux lecteurs de Lovecraft de découvrir une nouvelle facette de l’écrivain, loin de l’univers horrifique qui a fait son succès. Mais ce livre peut également s’adresser à un public non amateur de Science-Fiction car son contenu se réfère davantage à une correspondance épistolaire du XVIIIe siècle.

L’ouvrage : https://leseditionsdu81.fr/livres/selection-de-lettres-1927-1929-de-vagues-fragments-dun-reve-dans-lequel-je-nai-rien-a-faire-howard-phillips-lovecraft/

Partager l'article