Actualité

Le travail gratuit imposé : un rouage essentiel

Par Mathieu Perchat le 2024/04
Image
Actualité

Le travail gratuit imposé : un rouage essentiel

Par Mathieu Perchat le 2024/04

L’auteur fait partie de l’Initiative de journalisme local

Durant la semaine du 25 mars, les étudiants et étudiantes de l’UQAR étaient en grève pour dénoncer le travail gratuit effectué dans les domaines d’études traditionnellement féminins. En effet, les stages réalisés dans le cadre de ces programmes sont non rémunérés.

Les programmes dont les stages sont non rémunérés concentrent une plus grande proportion de femmes. Ce sont ceux de l’éducation, du travail social, ou encore de l’administration, des services psychosociaux, etc. Sachant que les stages représentent une partie significative du temps d’étude et que ces stages sont impayés, les étudiantes réalisent alors un travail gratuit. Par exemple, dans un programme en techniques d’éducation spécialisée, le stage en milieu de travail représente 540 heures ; dans le baccalauréat en travail social, le nombre d’heures s’élève à plus de 700 heures. Ces stages sont alors du bénévolat contraint.

A contrario, les stages en génie, en informatique ou encore en droit, sont rémunérés à un taux honoraire dépassant le revenu minimum. Or, dans ces milieux, le personnel est majoritairement masculin. Par exemple, un stagiaire en génie reçoit 18 $ de l’heure lors de son premier stage, 19 $ pour son deuxième et 20 $ lors de son troisième stage. Et ces stages sont rémunérés grâce à un financement du gouvernement.

La revendication est alors que le gouvernement de la CAQ appuie la motion en faveur de la valorisation des stages. Cependant, la ministre de l’Enseignement supérieur a rejeté le 28 mars cet appel. Une véritable incompréhension des enjeux est très clairement perceptible. En effet, son gouvernement souhaite plutôt privilégier des initiatives en logements étudiants. Mais le risque est qu’il n’y ait plus d’étudiant.es pour occuper ces lieux faute de pouvoir payer les loyers.

Cette salarisation des stages est alors une lutte féministe. Nous allons donc explorer les conséquences négatives de cette non-rémunération de stages, et démontrer en quoi il est nécessaire qu’un gouvernement valorise ce travail gratuit.

Les conséquences négatives

Cette absence de rémunération entraine la nécessité pour les étudiant.es de devoir occuper un emploi rémunéré en plus de devoir réaliser un stage à temps plein. Or, les emplois étudiants sont souvent mal payés, entrainant des difficultés à boucler les fins de mois. L’endettement est alors une voie souvent prise pour pouvoir terminer de longues études.

Ensuite, ne pas rémunérer un stage, c’est enlever la reconnaissance et la valorisation de l’investissement en temps et en ressource réalisé dans les stages.

Et pour finir, si ce sont les stages majoritairement féminins qui sont impayés, alors elles sont vulnérables à la précarité dès leur formation professionnelle, comparativement à leurs homologues masculins. L’entrée dans la vie active de ces étudiantes présente déjà de grandes vulnérabilités en raison des inégalités de genres inhérentes à notre société ; inégalités qui ne font que s’accentuer par ce biais.

En résumé, le travail gratuit que fournissent les femmes étudiantes devient un des rouages centraux des systèmes de l’éducation, de la santé ou encore du communautaire. Que deviendraient ces systèmes sans elles et ce bénévolat forcé ? Le gouvernement détient alors la responsabilité de reconnaitre ce travail gratuit et son importance en octroyant une rémunération digne.

Michel-Félix Tremblay, « Les étudiants de l’UQAR de retour dans la rue lundi », Radio Canada, 20 mars 2024, URL : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/2058789/greve-universite-rimouski-remuneration-stages

« La rémunération des stages, un pas à faire pour l’équité », Fédération de la santé et des services sociaux, 10 novembre 2023, URL : https://fsss.qc.ca/la-remuneration-des-stages-un-pas-a-faire-pour-lequite/

Laurianne huard, « Rémunérer les stages : un pas nécessaire pour l’équité salariale », Presse-toi à gauche, Mardi 28 novembre 2023, URL : https://www.pressegauche.org/Remunerer-les-stages-un-pas-necessaire-pour-l-equite-salariale

Partager l'article