Actualité

Pas de glace

Par Mathieu Perchat le 2024/02
Image
Actualité

Pas de glace

Par Mathieu Perchat le 2024/02

L’auteur fait partie de l’Initiative de journalisme local

Les deux premiers mois de l’année 2024 se caractérisent par une température élevée par rapport à la normale saisonnière. D’où l’absence de couverture glacière subséquente sur le Saint-Laurent. En effet, l’absence de glace est historique ! Il devrait y avoir un couvert blanc sur le fleuve.

Vers la mi-février, le fleuve Saint-Laurent devrait compter plus de 40 km3 de glace, et 60 km3 au début du mois de mars, allant jusqu’à encercler les îles de la Madeleine. Actuellement, la couverture glacière est de 0,1 % et devrait attendre 2,6 % à la fin du mois. À la normale, le taux de glaciation devrait être autour de 21,2 %. Par exemple, les eaux de Rimouski sont exceptionnellement dénuées d’une couverture glacière.

« Il s’agit de la troisième couverture de glace la plus faible pour le mois de janvier depuis le début des relevés, soit depuis la saison 1968/69 » (Ducornait, 2024).

Il n’y a aucune chance pour que le couvert de glace se forme durant les mois qui suivent. Les températures sont largement au-dessus du point de congélation.

Cette tendance à la diminution, voire l’absence de glace est perceptible depuis une quinzaine d’années et va s’accentuer. En effet, moins il y a de glace, plus les eaux seront chaudes tôt au printemps. Si on reste sur cette même pente, la tendance va s’inverser, l’exception sera le couvert de glace, et son absence la règle.

Bien entendu, la cause est le réchauffement climatique. Les risques associés sont une accentuation de l’érosion côtière, et les menaces d’adaptations pour plusieurs espèces, comme le béluga du Saint-Laurent.

Il devient urgent de se mobiliser pour que les ressources financières, humaines et matérielles se dirigent vers l’atténuation du réchauffement climatique, en s’opposant à des projets comme la destruction de forêts, l’investissement dans des secteurs polluants (mine, foresterie, hydrocarbure, etc), mais aussi au niveau local en demandant aux municipalités d’investir dans cette lutte (au lieu d’investir des millions dans des complexes sportifs ou des boulevards).

Alexandre Shields, « Vers un Saint-Laurent sans glace? », Le devoir, 22 février 2023, Url : https://www.ledevoir.com/environnement/782704/vers-un-saint-laurent-sans-glace

Benjamin Ducornait, « L’englacement du Saint-Laurent en retard de quatre semaines », macotenord, 5 février 2024, Url : https://macotenord.com/lenglacement-du-saint-laurent-en-retard-de-quatre-semaines/

Partager l'article