Actualité

DÉFENDRE L’HUMANITÉ D’ACCORD MAIS PAS LE HAMAS

Par Eudore Belzile le 2024/01
Image
Actualité

DÉFENDRE L’HUMANITÉ D’ACCORD MAIS PAS LE HAMAS

Par Eudore Belzile le 2024/01

Un article du dernier Mouton sur le conflit Israël-Gaza intitulé Défendons l’humanité, interroge. C’est étrange, le Hamas, responsable du massacre du 7 octobre, n’est y mentionné qu’une seule fois, presque en passant et toute la suite du texte accable sans surprise l’État israélien, selon une rhétorique bien rodée à gauche. L’islamisme frappe, on pourfend Israël. Le texte de Madame Côté-Grenier, animé sans doute d’un désir sincère de préoccupations humanitaires, en devient un de propagande islamiste (peut-être inconscient?), tant les oublis et les contre-vérités y abondent. Comme si le fait de les répéter ad nauseam leur donnait une once de vérité.

Le 7 octobre 2023, ce n’est pas un acte de de résistance qui a eu lieu en Israël, c’est une tuerie de masse. Un massacre. Un pogrom. Cet acte barbare a décimé 1140 civils dont des jeunes de tout l’Occident (y compris de nos compatriotes) réunis dans une rave party réunissant des pacifistes partisans d’un État palestinien. Tragique ironie.

Le premier pogrom contre les Juifs a eu lieu dans l’Antiquité, en 38 à Alexandrie. Suivi d’une interminable série. Celui du 7 octobre dernier restera dans l’Histoire au même titre que l’attaque du 11/09/01. Commise par les hordes fascistes du Hamas, cette tuerie n’était pas dirigée contre l’État d’Israël. Elle ne comportait aucune revendication. Il s’agissait simplement pour les tireurs de tuer du Juif, parce que Juifs. Comme les nazis du 20e siècle ont tué, parce que Juifs, six millions d’êtres humains. Le Hamas et les nazis c’est la même idéologie mortifère à l’œuvre. Établir des équivalences entre « les attaques du Hamas et de l’armée palestinienne » c’est se fourvoyer lourdement. C’est entremêler, à tort, des actions de natures totalement différentes.

Les civils israéliens assassinés, femmes, hommes, enfants, ont été égorgés, mutilés, violés, décapités et leurs corps ont été profanés et avilis après leur mort. Ils ont subi des mutilations génitales, de la pédophilie, de la nécrophilie. Le Hamas s’est replié en lâche, en capturant des otages, dont des bébés. Il en détient toujours la plus grande partie. Que devait faire Israël face à ces fanatiques? Quelle autre solution que l’éradication des bourreaux de Gaza? Ils font de la même manière que l’Occident démocratique s’est dressé face aux nazis et à Daech.

Vous condamnez « le ciblage des civils israéliens et palestiniens ». Il n’y a pas de ciblage israélien. Il y a l’horreur de la guerre, il y a une tragédie dans laquelle les deux peuples sont enfermés. Il y a ce terme épouvantable de «dommages collatéraux», qui décrit la mécanique implacable et horrifique de toute guerre. Il y a des civils, non ciblés, qui meurent, dont des enfants et c’est une tragédie épouvantable. Comment répondre autrement aux tueurs terroristes que par une riposte armée et les éliminer? Dites-le-moi, si vous savez, honnêtement moi je ne sais pas. Quoi faire devant Hitler, Ben Laden, les fous de Dieu, Daech?

Vous appelez à un cessez-le-feu, soit. J’aimerais bien cela moi aussi. Mais il se passe quoi dès après? Quid des otages? Vous souhaitez deux États, vivant en paix, moi aussi. Comment y arriver? Avec qui négocier? Aucune démocratie en vue, les terroristes du Hamas et l’Autorité palestinienne corrompue ne veulent que la disparition d’Israël. C’est l’objectif principal de la charte du premier. Que faire des centaines de kilomètres de tunnels? Les sommes faramineuses englouties dans leur création auraient dû pourtant bénéficier aux Gazaouis non?

Israël a quitté la bande de Gaza en 2005. Pourquoi le blocus? Précisément pour empêcher le passage d’armes, de munitions et de matériaux servant à construire des tunnels et à tuer des innocents. Ces tunnels ne servent pas à la protection de la population, dont le Hamas n’a rien à foutre. Que feriez-vous à la place d’Israël? Accepter des frontières « normales »? Sans garanties de sécurité. Avec ces tunnels pour vous attaquer et se replier? Avec ces fous de Dieu voués à votre destruction? J’aimerais sincèrement que vous me le disiez.

Vous avez séjourné à Gaza. Y avez-vous vu une démocratie à l’oeuvre? Une liberté d’expression se déployer? Une presse libre? Des femmes avec les mêmes droits que les hommes? Avez-vous rencontré des homosexuels affichés? Des LGBT+? Des opposants au régime s’exprimer librement? Allez en Israël et pour pourrez cocher oui à toutes ces questions. À Gaza, vous y avez sans doute rencontré des êtres humains de grande valeur. Que vous soyez sensibles aux droits des Gazaouis, à leur situation dramatique, à leur souffrance, ça vous honore. Ils n’en vivent pas moins, pour leur malheur, sous une dictature sans foi ni loi.

Le gouvernement Netanyahou est corrompu, son alliance avec l’extrême droite est une infamie. La colonisation de la Cisjordanie, condamnable voire criminelle, doit être stoppée et les colons évacués. Les rues de Tel-Aviv sont pleines de manifestants, depuis plus d’un an, la jeunesse en particulier, qui réclament la démission de ce gouvernement pourri. Après la guerre, Netanyahou sera balayé et finira éventuellement en prison. C’est la grandeur des démocraties de pouvoir faire le ménage de ses écuries. Quid de Gaza? À quand remontent les dernières élections? Quels sont les partis d’opposition? Les rares manifestations contre le Hamas ont été réprimé dans le sang.

Un régime d’apartheid sévit en Israël écrivez-vous? Accusation sans fondement aucun. Plus de 20% de la population d’Israël est arabe et ne souhaite nullement vivre ailleurs. Ils y ont les mêmes droits démocratiques que leurs concitoyens à l’exception de celui de faire leur service militaire et civique, obligatoire en Israël. À l’heure actuelle, ils sont évidemment dans une situation complexe, mais il n’y a aucune vague migratoire en vue alors qu’il n’y a plus un seul juif dans la presque totalité des pays arabes (Il en reste trois en Égypte!). Ils ont tous dû partir alors qu’ils y étaient depuis des générations. Les arabes israéliens, eux, ne rêvent pas de vivre à Gaza. Pas besoin de loi du retour dans ce cas. Celle-ci, que vous évoquez, ne sera jamais appliquée en Palestine parce qu’elle noierait Israël sous le nombre. C’est bien le seul et unique objectif de cette loi cynique. Le monde arabe se sert des Palestiniens comme des pantins, pour leurs seuls intérêts.

Car comment expliquez-vous que depuis 75 ans (!) ces réfugiés n’aient pas trouvé de terre d’accueil? Aucun pays arabe pour les accueillir? Pendant 4 générations? C’est unique dans l’histoire de l’humanité. C’est voulu bien évidemment. Et financé. C’est la volonté du « machin » onusien (dixit De Gaulle), que de faire grossir le nombre des « réfugiés» pour bloquer le processus de paix. Pauvres « réfugiés » qui font les frais de cette mascarade.

Parlant de l’ONU, savez-vous que c’est l’Arabie saoudite qui préside, en ce moment, le comité sur les droits de l’Homme? Vous croyez vraiment que cette organisation est au-dessus des intérêts géopolitiques des nombreuses dictatures qui la composent? Combien de pays arabo-musulmans sont des démocraties? Croyez-vous que ça les empêche, avec leurs alliés, de voter à l’ONU un nombre incalculable de résolutions contre Israël et à peine une poignée contre l’effroyable dictature Nord-Coréenne? Citer l’ONU comme une organisation de référence, au-dessus de la mêlée, crédible et impartiale, n’est pas sérieux.

J’ai mesuré avec tristesse le niveau d’antisémitisme (je ne crois pas que ce soit votre cas), que dévoile la société québécoise depuis octobre, en particulier dans les commentaires des pages du quotidien Le Devoir (qui a connu sa période antisémite dans les années 1930). C’est effarant. Et cette bête immonde de l’antisémitisme violent s’est manifestée depuis, à Montréal notamment. Les juifs d’ici, comme ceux d’Europe et des USA craignent, avec raison, pour leur sécurité, comme s’ils avaient quoi que ce soit à voir dans ce conflit.

Voir apparaître sur diverse plateformes, lors de manifs montréalaises, le slogan « From the river to the sea » donne froid dans le dos. Les manifestants savent-ils (j’espère que pas tous) que c’est le cri de ralliement des islamistes appelant à la disparition d’Israël et des Juifs? Savent-ils que scander cela c’est soutenir le Hamas et ses tueurs? Il y a sans doute beaucoup d’ignorance et de naïveté chez les idéalistes de l’Empire du Bien. Du moins il faut l’espérer.

Mon appartenance à une commune humanité m’oblige envers mes frères et sœurs en humanité, éternels boucs émissaires expiatoires et suppliciés de l’Histoire avec une grande hache depuis 2000 ans. Ce qui ne nie en rien les souffrances réelles et les victimes innocentes du peuple palestinien, pris lui aussi dans les filets du Hamas. Puisse l’avenir être favorable à ces deux peuples, puisse-t-il vivre en paix côte à côte mais je reste sans illusion quant au chemin miné pour y parvenir. 

Partager l'article