Actualité

Crise du logement…des solutions nouvelles?

Par Richard Lahaie le 2024/01
Image
Actualité

Crise du logement…des solutions nouvelles?

Par Richard Lahaie le 2024/01

Avec la pénurie de logement, les gouvernements et les municipalités cherchent des solutions à la crise du logement dans la construction de logement. Mais la construction de nouveaux logements n’est pas l’unique solution. Les habitations alternatives sont aussi une solution.

D’abord, les municipalités doivent changer les réglementations municipales pour permettre la construction de mini-maison (tiny house) en milieu urbain. Le coût de construction d’une mini-maison est de moins de 200 000$, avec le terrain. Cela permettrait à plus de gens d’avoir accès à la propriété et de ne pas être endetté pour le reste de leur vie.

Car l’accès à la propriété diminue la pauvreté. Ainsi, lorsque l’on paye un loyer de 800$ par mois, cela représente une dépense de 9600$ par année. Au bout du compte, nous ne possédons rien puisque l’on paye l’hypothèque d’un immeuble et que cet immeuble ne nous appartiendra pas à la fin du paiement de l’hypothèque.

Autre solution, c’est de fournir une subvention à l’achat d’un véhicule pour vivre en vanlife. Bon, la vanlife ne convient pas à tout le monde, mais pour ceux à qui ce mode de vie convient, ils peuvent libérer un logement pour les autres. Le gouvernement donne déjà des subventions pour l’acquisition d’un véhicule électrique. Pourquoi ne pas subventionner la vanlife pour un temps? Le but est de loger le plus de monde possible en un temps record.

Une autre solution rapide est d’utiliser des édifices déjà existant. Depuis la pandémie, de nombreux employés travaillent en télétravail. Cette situation nécessite moins d’espace à bureau aux entreprises. Ainsi, dans des édifices à bureaux, certains étages vides pourraient être réaménagé en logement. Il est plus rapide de réaménagé des bureaux en logements que de construire de A à Z un édifice.

Partager l'article

Image

Voir l'article précédent

Réchauffement ou pas réchauffement

Image

Voir l'article suivant

DÉFENDRE L’HUMANITÉ D’ACCORD MAIS PAS LE HAMAS