Le blogue du rédac

Le financement de la culture par la Fonderie Horne: Stratégie de contrôle?

Par La rédaction le 2022/09
Le blogue du rédac

Le financement de la culture par la Fonderie Horne: Stratégie de contrôle?

Par
La rédaction
le 2022/09

Nous, habitantes et habitants de Rouyn-Noranda, les personnes alliées du milieu de la culture et les militantes et militants écologistes, demandons la fin du financement des évènements culturels par la fonderie Horne.

Glencore bénéficie d’un droit de polluer qui lui permet d’empocher des milliards depuis des décennies. La flore, la faune, tout le vivant est touché. Les personnes vulnérables, les personnes enceintes, les bébés, les enfants sont particulièrement affectés, et ce indirectement avec la permission  du ministère de l’Environnement. L’attestation d’assainissement permet des dépassements de normes pour les émissions d’un cocktail de métaux lourds: arsenic, plomb, nickel, chrome, cadmium, etc. Ces passe-droits quant au respect des normes provinciales permettent de générer  des profits faciles pour les actionnaires.

La Fonderie investit dans son image en étant un partenaire important des festivals de la ville comme Osisko en Lumière, le FGMAT, le Festival du Cinéma, le FMEAT, la Guinguette chez Edmund (pour Ed Horne, dont la Fonderie porte le nom). 

Avec tout ce qu’on apprend ces derniers mois, les différents partenariats entre les organisations culturelles et le géant Glencore nous paraissent illégitimes. Le sous-financement chronique de la culture  pousse les festivals à cautionner les méthodes  d’écoblanchiment de multinationales écocidaires comme Glencore.

L’art a besoin de liberté pour bien s’épanouir. Les donations de Glencore dans la culture et ailleurs favorisent l’autocensure et une peur de critiquer l’entreprise par crainte de mettre en péril les finances des organismes commandités. Est-ce qu’on peut parler d’acceptabilité ou plutôt de stratégie de contrôle? C’est un tabou qu’il est important de briser dans la Capitale du cuivre. C’est tout le financement de la culture qu’il faut revoir pour le soustraire à sa sujétion à l’industrie privée dans le but de redonner aux organismes et aux artistes leur liberté de parole. 

C’est dans cette optique que nous demandons à toutes les organisations culturelles qui constituent  le cœur battant de Rouyn-Noranda de mettre fin à leur collaboration avec la Fonderie Horne.  

 

« Le silence est la clef de l’Amérique »

– Vulgaires Machins

Auteurs et autrices:

Paul Cargnello Alex Martel (pas celui du Rockfest) Samuel Touchette Maxime Gagné Éloise Dallaire Eve D’Amours Nathalie Baril Rose-Aimée Giguère Guy Leclerc Isabelle Fortin Rondeau Amilune Lajeunesse Nathalie Baril Samuele Safia Nolin Simon Turcotte Antoine Denis Frédérique Godefroid Wood Nadielle Astrid Nadeau Ouellet Mathieu Drolet-Dugay Mr. Santé Éliza Berteau Marc-André Larose Angie Gosselin Vicky Neveu Severyne Vae Chloé Sirois Valérie Côté Edith Fluet Jess Roy Steph Sens Julie Miron Alex Burger Émilie Rioux Marc-Étienne Mongrain Jean-Philippe Villemure Eli Levinson Guillaume Mansour Guim Moro Cédric Soucy Renée Yoxon Margaret Tracteur Joël Lavoie Éric Charland Sabrina Halde Rachel Pelletier Sunny Duval Debbie Tebbs Serge Brideau Claude L’Anthrope Sophie Bergeron Jean-Philippe Desjardins Jean-Michel « Jean Bono » Aubin Laurie Perron Gab Lapierre Sonia Palato Tamara Weber-Fillion Stéphanie Boulay Viola ‘’Oli Féra’’ Ferrando Vincent Blain Justine Baril-Ali Luis Angel aArpaiz Soto Laura Babin Garance Chartier Julie Gagnon aka Calamine Michael Lavoie Jorie Pedneault Philip Després Frédérique-Anne Desmarais Richard Desjardins

Partager l'article

Image

Voir l'article précédent

Les pauvres ne se forcent pas assez

Image

Voir l'article suivant

Lettre d’amour à… l’électeur québécois