Un festival à Rimouski célèbre Horus de la mythologie égyptienne

Un festival à Rimouski célèbre Horus de la mythologie égyptienne

L'autrice fait partie de l'Initiative de journalisme local
9 juillet 2022 par 

Photo: Gracieuseté


Après avoir réalisé en 2021 le Valknut Fest relié aux Vikings et à la mythologie nordique dans la région du Kamouraska, Artélixir a annoncé le festival Horus Fest qui explore la mythologie égyptienne. Cet événement aura lieu cette année à Rimouski du 28 juillet au 31 juillet. Il allie musique, danse et ateliers. Pour Guillaume Tourangeau, cofondateur d’Artélixir, « la vision, c’est carrément un groupe de personnes qui ont envie de célébrer la vie, qui ont envie de danser ensemble, qui ont envie de vivre un autre type de festival ».

« Il y a de l’électro, il y a de la musique du monde, de la musique organique, il y a des “vibe” plus “house”, il y a aussi de la musique “live”, il y a beaucoup de cérémonies au tambour (…), il y a des cours de yoga de différentes formes, soit du Hatha Yoga, soit du yoga plus relax, soit du yoga kundalini. Ce sont des ateliers qui sont en vogue partout dans le monde », précise Guillaume Tourangeau au sujet du Horus Fest. Depuis bientôt sept ans, Atélixir organise des événements à travers le Québec. Cette année, le Horus Fest aura lieu à Rimouski dans un site en nature qui sera dévoilé prochainement.

« Horus, le retour du fils de la Lumière. La prophétie se dévoile. Nous t’invitons à un rassemblement festif, une célébration des forces de guérison et de résilience de tout un chacun, afin de solidifier le noyau de notre belle et grandissante communauté d’artistes et de guérisseurs axée sur le bien-être, la permaculture, la créativité, les médecines alternatives, et ce, en pleine nature », indique la page de l’événement.

Guillaume Tourangeau explique que certains ateliers vont porter sur l’Égypte durant le festival : « Il y a différents ateliers sur la culture de la mythologie égyptienne, un ou deux ateliers qui sont là-dessus, dont des ateliers qu’on donnait en Égypte ancienne qui est soit sur les Hathor ou sur les origines du monde, sur la culture égyptienne elle-même, d’où notre connexion avec l’Égypte ».

Des D.J. et professeurs d’ici et d’ailleurs

L’événement rassemble des artistes et professeurs du Québec qui étaient à l’étranger et qui reviennent dans la province pour participer au festival. Il va aussi y avoir Buisson, un D.J. originaire de Sainte-Blandine à Rimouski, et Vanessa D’Amours de la région du Témiscouata. Cette dernière va réaliser un atelier sur la sexualité sacrée.

« On a des professeurs qui viennent du Québec, mais qui étaient à Bali cet hiver ou qui étaient au Mexique à Mazunte ou qui étaient à différents endroits un peu partout dans le monde. Il y en a qui reviennent du Costa Rica. C’est plein de gens qui reviennent ici pour l’été, qui ont pris plein de savoir, plein de sagesse dans le monde », explique monsieur Tourangeau.

À qui s’adresse l’événement ?

L’organisateur de l’Horus Fest précise que c’est un événement familial accessible à tous qui accueille les enfants ainsi que « nos parents, nos mères, nos grands-mères ». Il s’adresse aux gens qui « ont envie de célébrer la vie sans alcool, qui ont envie de se rencontrer et qui ont envie de retourner chez eux en étant revigoré, vivifiés, et ça leur donne une énergie nouvelle pour continuer l’été et continuer l’année qui s’en vient et la moitié d’année qui va nous rester ». Un camping est aussi accessible pour les participants.

Guillaume Tourangeau observe aussi qu’il y a beaucoup de gens de l’UQAR qui viennent du milieu de la psychoéducation et qui ont envie d’assister aux ateliers pour apprendre.

Consultez le journal au format numérique
Visionner

Consultez le calendrier culturel du Girafe