Prendre soin des enfants : un travail non rémunéré qui représenterait l’équivalent de 15 % du PIB

Prendre soin des enfants : un travail non rémunéré qui représenterait l’équivalent de 15 % du PIB

L'autrice fait partie de l'Initiative de journalisme local
29 juillet 2022 par 


La mesure du produit intérieur brut (PIB) inclut la production marchande, mais exclut les activités non rémunérées, telles que la contribution des femmes au bien-être et à la qualité de vie. Un rapport de Statistique Canada publié le 27 juillet dernier vient de chiffrer ce que représenterait la valeur des soins aux enfants non rémunérés. Ils ont été évalués à 284 milliards de dollars en 2015, ce qui représente environ 15 % du produit intérieur brut du Canada. Le rapport révèle aussi qu’un programme national de service de garde à contribution réduite pourrait permettre de faire augmenter le taux d’emploi des femmes au Canada.

La valeur des soins aux enfants non rémunérés aurait peu varié au cours de la période allant de 1998 à 2015. Les soins aux enfants1non rémunérés sont principalement assurés par les femmes qui fournissent 60 % des heures par rapport à 40 % pour les hommes. Les femmes sont ainsi moins susceptibles d’occuper un emploi rémunéré au Canada que les hommes.

La solution pourrait toutefois passer par la mise en œuvre d’un service de garde à contribution réduite à l’échelle nationale, révèle le rapport. La mise en œuvre du service de garde à contribution réduite qui a été réalisé en 1997 au Québec aurait fait croître le taux d’emploi des femmes de la province. Elles auraient consacré moins d’heures par semaine aux soins des enfants à la maison en 2015 (10 % de moins que dans les autres provinces). Les heures travaillées par les femmes avec enfants au Québec auraient aussi augmenté de 9 %, chiffrées à 2,8 milliards de dollars, en se basant sur le taux de rémunération horaire moyen des femmes.

Alors qu’il y a un déficit de place en garderie, notamment au Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine, les résultats de ce rapport permettent de se questionner sur l’effet de la pénurie de places en garderie sur le nombre d’heures travaillées par les femmes.

Le rapport de Statistique Canada présente aussi la valeur de l’ensemble de la production non rémunérée des ménages qui comprend les soins aux enfants et les autres activités ménagères. Il s’élevait à environ 30 % du PIB en 2015.

 



[1] Les enfants âgés de 0 à 14 ans

Consultez le journal au format numérique
Visionner

Consultez le calendrier culturel du Girafe