Pourquoi je ne peux pas soutenir votre manifestation de camions

Pourquoi je ne peux pas soutenir votre manifestation de camions

12 février 2022 par 


J'ai participé à des dizaines de manifestations au cours de ma vie. J'ai bloqué des routes, des ponts, des parkings, des entrées, des sorties, des corridors, des écoles, des parlements, name it : je l'ai déjà bloqué. J’ai déjà manifesté devant, dedans, avec eux autres. Je devrais donc être le premier à supporter la manifestation de camions : ils bloquent un centre-ville et un pont, ils font valoir leurs idées, ils font du bruit, ils revendiquent des changements à notre société! C'est magnifique ! Et c'est exactement ce que je suis. 

Mais le problème vient de là, justement : je suis allé manifester contre des accords de libre-échange, la hausse des frais de scolarité, des coupures dans les hôpitaux et les services publics, les paradis fiscaux, les pesticides dans notre bouffe, un meilleur prix pour les médicaments et bannir le monopole sur leur fabrication, le fluor dans l'eau, la mainmise des banques sur la population, les HEC qui forment des gestionnaires à faire plus de profits en faisant fi des gens, les coupes à blancs, les blancs qui dirigent les banques, etc. Et chaque fois, vous, les "camionneux", dans votre camion, vous étiez là en train de nous envoyer chier. Quand on écoutait la radio, on vous entendait nous dire des affaires qui sonnaient comme : "Ostie que j'ai envie de rouler sur eux-autres!", "Ils ne devraient pas bloquer la route, il devraient manifester dans leurs salons!!!", "Il ne devraient pas bloquer les portes et empêcher leurs amis de manquer des cours, s'ils veulent manifester c'est leur problème et ils devraient rester chez eux", etc. Et aujourd'hui, on dirait que vous venez de vous réveiller, vous comprenez toute la colère qui nous habitait lorsque l'on manifestait contre des gouvernements qui riaient de nous et des entreprises qui vous manipulaient. Quand j’ai jeté ma télé en 2002, vous étiez manipulés par LCN, et aujourd'hui vous portez des pancartes "FUCK TVA". [Note : LCN pis TVA c'est la même compagnie, c'est aussi Québécor, Péladeau, Vidéotron, Archambault, les éditions de l'homme, Musicor (Marc Déry), etc…!] J'espère qu'enfin vous comprenez la violence que nous avons subie par vos paroles. 

Le point n'est pas que je suis en accord ou en désaccord avec vos revendications. C'est un autre sujet, et il y a des choses que vous dites avec lesquelles je suis bien d'accord. 

Et bien, si on s'était tenu un petit peu ensemble comme peuple, si vous aviez été attentifs à nos revendications dans les dernières 20 ou 30 années, peut-être que :

  • les multinationales auraient un moins grand pouvoir sur les gouvernements, les accords de libre-échange n'empêcheraient pas les parlements d'écrire certaines lois; 
  • peut-être que Walmart ne serait pas en train de pousser les prix vers le bas, ce qui oblige les producteurs à baisser la qualité, poussant les agriculteurs à abuser de monocultures et de pesticides, les entreprises à délocaliser leur production vers l'Asie ce qui a détruit (entre autre) toute l'industrie textile au Québec (ben oui, on fabriquait des vêtements, nous autres!); 
  • peut-être qu'il n'y aurait plus d'esclaves dans les champs de cacao (mais vas-y, t'acheter une barre de chocolat au dépanneur : je te promets qu'un esclave, en 2022, oui oui, une personne au travail forcé, et peut-être même un enfant, COOL, a travaillé à sa récolte); 
  • peut-être que certains gestionnaires seraient en prison pour avoir envoyé des milliards de dollars dans les paradis fiscaux, de l'argent qui aurait dû être payé en impôts en investissement dans nos hôpitaux et nos écoles (mais à la place, vous avez élus des gouvernements qui ont coupé dans les hôpitaux et les écoles pour envoyer plus de cash dans les paradis fiscaux); 
  • peut-être que la qualité de l'air et de l'eau serait en train de s'améliorer sur la terre, plutôt que d'avoir des milliardaires qui s'enrichissent en scrapant des forêts, en asséchant des rivières et rasant des chaînes de montagnes; ces mêmes riches là mangent 100% bio et s'achètent des îles dans le pacifique pour être certain de survivre à une "fin du monde" dont ils sont eux-mêmes responsables et dont ils ne subissent aucune conséquence; 
  • peut-être que les riches ne seraient pas de plus en plus riches, les pauvres de plus en plus pauvres, la classe moyenne travaille de plus en plus d'heures par année et a de moins en moins de conditions avantageuses! 

Pendant que vos gros mots roulaient sur les petites genses, les BS, les gais, les lesbiennes, les féministes fâchées, pendant que vous avez voté pour des gouvernements néolibéraux (sérieux, vous pensez vraiment qu'il y a une différence entre les libéraux, les conservateurs, le PQ pis la CAQ? Vous êtes cutes!!!!), vous ne vous êtes pas rendus compte qu'on s'est fait voler et violer par des bandits en veston-cravate, qu'on les voit à la télé et sur dans les journaux à potins, et qui aujourd'hui nous ont, non seulement divisés en tant que peuple, mais qui nous font croire que c'est même pas eux-autres qui nous volent chaque jour?

J'exige des excuses publiques, pis arrêtez d'écouter des chroniqueurs de marde qui essaient de nous diviser, pis p'tet que j'va aller marcher avec vous. En attendant, je souhaite que vous puissiez enfin goûter à une bonne recette locale que vous avez applaudi des dizaines de fois : prenez un quart de livre (4 onces) de poivre de cayenne, servi direct dans la face : vous allez enfin savoir ce que ça goûte dans les yeux et dans la gorge, le goût de votre mépris que vous m'avez servi avec vos jugements pendant toutes ces années.

Consultez le journal au format numérique
Visionner

Consultez le calendrier culturel du Girafe