Actualité

Art communautaire : territoire vital

Par Stephanie Beaudoin le 2021/10
Image
Actualité

Art communautaire : territoire vital

Par Stephanie Beaudoin le 2021/10

Je suis attirée par le théâtre communautaire depuis mon adolescence. Croyant en son omnipotente capacité de changement social, avec toute la fougue de ma jeunesse altermondialiste, j’en arrive maintenant à une vision plus nuancée après de nombreuses années de pratique. Les nuances ne m’empêchent cependant pas de m’enthousiasmer encore : ailleurs dans le monde, et parfois même ici, des projets d’arts communautaires font montre d’aboutissements spectaculaires. Ces exemples de prise en charge collective approfondissent le sillage du travail d’inclusion entamé par des gens passionnés par leur communauté, de la trempe de Suzanne Tremblay.

Un de ces projets inspirants se déploie dans un territoire de la campagne argentine en proie à la dévitalisation, à la frontière de la pampa tournée en désert de soya. Des groupes de théâtre communautaire se rencontrent chaque semaine dans leur municipalité pour créer à partir de leurs réalités. Malgré les grandes distances et les routes en mauvais état, la création collective se fait même en grande troupe régionale, à raison d’une journée de répétition par mois. Tout ce beau monde part également en tournée à l’international, en groupe de 60 à 70 personnes!

À partir de 2009, l’année de la première création collective régionale ayant insufflé un nouveau départ à un village « abandonné », le paysage social, culturel et même naturel de ce territoire rural s’est mis à changer. En prenant le temps d’échanger entre voisins et voisines plus ou moins éloignés, d’identifier les enjeux importants pour les communautés et de visiter les moments forts de leur histoire, des graines ont été semées pour des initiatives à venir, et ce, dans le jeu, l’humour et la solidarité que permet le théâtre. Ce projet d’expression à travers l’art a ainsi donné naissance à une initiative beaucoup plus vaste, la Cooperativa La Comunitaria1, dont les activités s’étendent sur un imposant territoire. En plus des créations collectives en théâtre communautaire, La Comunitaria met en œuvre un projet d’autonomisation alimentaire à travers un réseau de cuisines collectives et de maraîchage, des projets de formation en savoirs manuels, en disciplines artistiques de toutes sortes, et bien plus encore.

La situation géographique et démographique de cette région, à 600 km de la capitale argentine, n’est pas sans rappeler celle du Bas-Saint-Laurent, où je pratique l’art communautaire avec l’Unité théâtrale d’interventions locales (UTIL). Créée en 2004, UTIL a pour but de favoriser la mobilisation citoyenne par le biais de la pratique artistique et de participer au dynamisme des communautés du Bas-Saint-Laurent. L’OSBL travaille entre autres avec le Regroupement des assistées sociales et assistés sociaux du Témiscouata (RASST), depuis 2017, à étoffer la réflexion autour d’un possible projet pilote de revenu de base dans l’Est-du-Québec2.

Dans une conjoncture où les arts communautaires ne sont plus « à la mode » au Québec depuis les années 90 – autant dans les fonds gouvernementaux que dans les habitudes de la population – il est ébranlant de voir les effets de projets comme celui de La Comunitaria sur les communautés. Bien qu’ils ne soient pas toujours synonymes d’importants changements sociaux, les arts communautaires sont de puissants outils qui permettent d’agir concrètement sur l’état des territoires et de leurs populations.

Les arts communautaires proposent des espaces de réflexion notamment sur les conditions de vie politiques, sociales, économiques, culturelles, et environnementales des communautés. Ces espaces offrent une solution de remplacement aux moyens de communication dominants, qui dans leurs manifestations et représentations excluent la participation de nombreuses personnes. Le théâtre communautaire s’adresse précisément, dans sa constitution même, aux groupes écartés du système dominant et offre des possibilités d’exprimer leurs réalités à l’aide d’outils artistiques. Cet objectif intrinsèque, couplé à la solidarité qui se déploie dans la création collective, offre une bonne base pour la germination d’initiatives qui en se concrétisant ont la capacité de modifier le portrait de communautés aux prises avec toutes sortes de défis.

Toutefois pour que les arts communautaires constituent un tel levier, il est impératif qu’ils soient reconnus et que la participation n’y soit pas une rareté; que le temps de se voir, de réfléchir ensemble, de créer avec nos voisins et nos voisines ne soit pas un luxe inatteignable. Des gens motivés travaillent inlassablement à réintroduire dans nos espaces communautaires cette façon d’entrer en contact, d’imaginer et d’agir ensemble. Dans le contexte de turbulences mondiales que nous connaissons aujourd’hui, consolider nos liens et reprendre confiance en la force du collectif apparaît plus que jamais comme une nécessité.

1. Pour celles et ceux qui lisent l’espagnol, voir le site Web : www.lacomunitaria.com.ar/

2. Pour plus d’information sur ce projet pilote, consultez la page de l’ARBRE : l’Alliance Revenu de Base des Régions Est, au www.revenudebase.ca/

Partager l'article