dernier numéro

VOL XXVII No 1, septembre-octobre 2021 Suzanne Tremblay

2020, année particulièrement dangereuse sur les routes de l’Est-du-Québec

2020, année particulièrement dangereuse sur les routes de l’Est-du-Québec

L'auteur est journaliste de l'Initiative de journalisme local, financée par le gouvernement du Canada
17 septembre 2021 par 


C’est au Bas-Saint-Laurent qu’on avait le plus de chance de mourir à la suite d’un accident de la route en 2020, peut-on constater dans le bilan routier de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) de cette année-là. En effet, pour chaque tranche de 100 000 habitants, 13,1 personnes y sont décédées sur la route. C’est beaucoup plus que le Centre-du-Québec, deuxième avec un taux de 9,5 décès par 100 000 habitants.

Avec un taux de 8,8, la région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine se classe à la troisième place, à égalité avec l’Abitibi-Témiscamingue.

Au total, 2742 accidents ont eu lieu au Bas-Saint-Laurent en 2020. Ceux-ci ont causé 26 décès, alors que 61 personnes ont été blessées gravement et 715 légèrement. De plus, 24 piétons et 38 motocyclistes figurent parmi les accidentés (c’est-à-dire les personnes qui ont été blessées), sans qu’il soit précisé la gravité de leurs blessures, ou combien d’entre eux ont perdu la vie.

Les MRC de Rimouski-Neigette et de Rivière-du-Loup sont celles où le plus grand nombre de décès ont été enregistrés, en l’occurrence sept. La Matapédia suit avec quatre. À l’inverse, personne n’est mort sur les routes de la MRC des Basques, ni d’ailleurs, en Gaspésie, dans la MRC de la Côte-de-Gaspé.

En Gaspésie, plus d’accidents violents

Bien que moins mortelles, les routes de la Gaspésie furent tout de même très dangereuses : en effet, la péninsule pointe au premier rang provincial pour ce qui est du taux d’accidentés pour 100 000 habitants, avec un score de 425,6. Le Bas-Saint-Laurent (405,1) est troisième de ce classement peu enviable, derrière la Mauricie.

Les accidents ont été particulièrement violents en Haute-Gaspésie, où le taux d’accidentés pour 100 000 habitants a été de 711,4. Il s’agit de la pire MRC du Québec dans ce domaine. 

Ces chiffres élevés ne sont pas surprenants, quand on se rappelle l’affluence de touristes sur les routes de l’Est-du-Québec lors de l’été 2020. Plusieurs accidents mortels avaient eu lieu à cette occasion.

Consultez le journal au format numérique
Visionner

Consultez le calendrier culturel du Girafe