Le jardin vivrier : guide du nouveau jardinier résilient

UN POTAGER SANS LABOUR DU SOL

Le jardin vivrier : guide du nouveau jardinier résilient

12 août 2021 par 


Aménager un jardin productif, diversifié, dans un climat boréal, sans machinerie à essence ou engrais chimique et sans labourer le sol chaque année, c’est le défi relevé par Marie-Thérèse Thévard. Sa fille, Marie Thévard, partage, dans Le jardin vivrier, les « recettes » de sa mère : les bases nécessaires à l’établissement d’un espace nourricier à échelle humaine s’inspirant de la dynamique naturelle des sols pour offrir une récolte luxuriante et diversifiée.

Le dernier-né de la collection Savoir-faire des éditions Écosociété s’apparente à un hybride entre l’essai pour une agriculture biologique sans travail du sol et le témoignage d'une recherche d'autosuffisance alimentaire riche de trois décennies. Cet ouvrage deviendra assurément une source d'inspiration et une référence pour ceux et celles qui souhaitent augmenter toute l'année la part des produits de leur potager sur leur table.

Le principe sous-jacent au jardinage sans travail du sol est assez simple : recouvrir le sol de plusieurs centimètres de paillis chaque année au lieu de le labourer. Bien que bénéfique pendant quelques saisons, le labourage intensif du sol amène le plus souvent un appauvrissement devant être compensé par l'ajout massif d'engrais. Dans un jardin vivrier, on tente plutôt de reproduire la dynamique naturelle qui s'observe en milieu forestier en s'assurant qu'une épaisse couche de paillis recouvre le sol en permanence. Le paillis créera un milieu favorable aux micro-organismes bénéfiques, tout en maintenant l'humidité, et assurera un sol meuble en se décomposant lentement au fil du temps.

Forte de son bagage en agroenvironnement, Marie Thévard aborde des sujets aussi variés que la terra preta, le biochar, diverses techniques de semis et de conservation des récoltes. Ce livre accompagnera au fil des mois toutes les tâches gravitant autour du jardin : de la planification des planches de culture et la préparation des semis en début d’année, jusqu’à la récolte des semences et au battage des grains à la fin de l'automne. Pour ne pas nous laisser sur notre faim, la famille Thévard partage des dizaines d’idées de recettes à concocter avec les produits du potager, de la choucroute au tofu maison.

Marie Thévard rappelle que « nous ne savons pas où la crise climatique nous mènera, non plus que les autres crises qui guettent le système économique mondialisé [...]. Mais au moins pour les jardiniers vivriers, une petite lumière brille au bout du tunnel : il est tout à fait possible de s'intégrer dans un écosystème et d’en soutenir la biodiversité et la productivité en vivant grâce aux ressources qu’il offre ».

Consultez le journal au format numérique
Visionner

Consultez le calendrier culturel du Girafe

Chroniqueurs