Une nouvelle mairesse à Baie-des-Sables

Une nouvelle mairesse à Baie-des-Sables

L'auteur est journaliste de l'Initiative de journalisme local, financée par le gouvernement du Canada
9 juillet 2021 par 


Le maire de Baie-des-Sables, Denis Santerre, ne se rendra pas au terme de son mandat. Il a démissionné de son poste, et la conseillère Marie-Claude Saucier assurera l’intérim jusqu’aux élections municipales de novembre 2021.

Des problèmes de santé ont obligé M. Santerre à prendre cette décision, qui a été annoncée aux citoyens dans le bulletin municipal du 30 juin et a pris effet le 1er juillet. Atteint de la maladie de Parkinson, il avait déjà annoncé en janvier dernier qu’il ne solliciterait pas de nouveau mandat.

« J’aurais bien voulu me rendre au bout, parce que je suis un battant. Mais je me suis battu longtemps et la maladie m’a rattrapé », explique-t-il au téléphone depuis Moncton, où il rencontre des médecins ces jours-ci.

Lors de la rencontre du conseil municipal du 5 juillet, la conseillère Marie-Claude Saucier a été la seule à se montrer intéressée par le poste de mairesse, qui lui a donc été attribué. Jointe au téléphone, elle déclare ne pas avoir décidé si elle briguera ce poste lors des élections de novembre.

Septième maire démissionnaire au Bas-Saint-Laurent depuis un an

Le nom Denis Santerre s’ajoute à une liste déjà fournie de maires ou de mairesses qui ont démissionné dans la dernière année au Bas-Saint-Laurent. C’est notamment le cas de Simon Périard (Saint-Paul-de-la-Croix), Louis-Philippe Sirois (Saint-Médard), Maïté Blanchette Vézina (Sainte-Luce), Sonia Bérubé (La Rédemption), Yves Detroz (La Trinité-des-Monts) et Michel Côté (Sainte-Angèle-de-Mérici).

Des raisons diverses ont été invoquées par ces élus : il peut s’agir de problèmes de santé, de conflits avec le conseil municipal ou de motifs professionnels.

Denis Santerre était maire de Baie-des-Sables depuis 2009. Il a également été préfet de la MRC de La Matanie de 2017 à 2019. Défenseur des petites municipalités, il a notamment dénoncé le pouvoir exagéré dont dispose selon lui la Ville de Matane dans les décisions de la MRC.

Consultez le journal au format numérique
Visionner

Consultez le calendrier culturel du Girafe