dernier numéro

Vol XXVI No 1, septembre-octobre 2020, Diverses nouvelles

Lili Macaroni, un personnage avec qui grandir

Lili Macaroni, un personnage avec qui grandir

21 septembre 2020 par 

Lili Macaroni et Alice feu d'artifice, collection À VOIX HAUTE, éditions Dominique et compaganie, 2018

Lili Macaroni, héroïne d’une série de livres pour la jeunesse écrits par Nicole Testa et illustrés par Annie Boulanger, nous emporte dans son univers magique pour poursuivre de palpitantes aventures. En plus d’avoir été finaliste au Prix du gouverneur général, un des albums de la série, Lili Macaroni, je suis comme je suis, paru en anglais en août 2019, a été lauréat du prix Ruth et Sylvia Schwartz, l’unique prix national composé d’un jury d’enfants. Ce prix souligne l’intérêt que les jeunes portent à ce personnage charismatique.

J’ai moi-même été happée par la spontanéité de Lili Macaroni dans l’album qui raconte son expédition avec Alice feu d’artifice sur L’île-dans-la-lune. En allant à la découverte de l’île, expédition qui dure huit jours, les deux fillettes développent une amitié. Elles font de la bicyclette aux Buttes-en-chocolat. Elles vont se baigner à l’Anse-de-la-belle-étoile où elles rencontrent monsieur Boucliquet et son phare rempli d’objets mystérieux. Parmi ses objets, monsieur Boucliquet remet à Lili Macaroni un vieux carnet « en cuir usé ». Alice feu d’artifice et elle tenteront de déchiffrer ce que cache l’énigmatique carnet même si le temps a effacé beaucoup de traces. Elles iront à la recherche de la magie dans la forêt des Grands-Pères.

L’œuvre, cohérente entre fond et forme, stimule l’enfant tout au long de la lecture. Les images répondent brillamment au texte et rendent la lecture divertissante et légère. Une carte de L’île-dans-la-lune permet de mieux repérer où se déroulent les aventures de Lili Macaroni et Alice feu d’artifice. Pour favoriser la lecture, la grosseur des caractères varie souvent. Par ailleurs, l’auteure interpelle l’enfant dès le début de la lecture. Elle dit : « Regarde. »

Les aventures de Lili Macaroni traitent entre autres du développement de la personnalité, de l’acceptation de soi et des autres. Lili Macaroni fait d’ailleurs preuve d’ouverture dès qu’elle rencontre sa nouvelle amie : « Alice est dehors. Elle m’attend. Elle a une moustache de lait. Je ne lui dis pas. Sur l’île, on est comme on est. » De plus, Lili Macaroni pratique un rituel lorsqu’elle vit une émotion négative : elle dessine des papillons porte-peine « pour soulager [son] souci ». Ce qui peut inspirer les jeunes qui trouveront peut-être là une manière de mieux vivre leurs émotions.

Même si l’œuvre est animée par une importante fonction éducative, il demeure qu’une puissante littérarité s’en dégage : la prose poétique de Nicole Testa constitue une excellente entrée dans l’univers de la poésie qui peut sembler parfois moins accessible et hermétique, en particulier pour de jeunes lecteurs. Et qui sait, peut-être que pour certains enfants, « [un] feu de Bengale s’allume dans [leur] tête » lorsqu’ils lisent les histoires de Lili Macaroni.

Consultez le journal au format numérique
Visionner

Consultez le calendrier culturel du Girafe