dernier numéro

Vol XXVI No 1, septembre-octobre 2020, Diverses nouvelles

Formes subtiles de la fuite de Virginie Savard

Formes subtiles de la fuite de Virginie Savard

21 septembre 2020 par 


Paru aux éditions Triptyque en janvier 2020, Formes subtiles de la fuite est le premier recueil de poésie de Virginie Savard. L’autrice nous plonge dans un univers où le malaise de vivre est perceptible à travers les habitudes d’un quotidien oppressant, d’un corps difforme, un corps qui nous est inconnu, mais qui nous étouffe « comme les vêtements d’un autre ». Sans mettre en place trop d’images, sans entrer dans son propre vécu, l’autrice nous fait ressentir le souffle haletant de la crise, de la panique, des sueurs nocturnes et des yeux qui cherchent dans une foule sans visages pour s’écorcher sur rien. Il n’y a que le vide, l’incapacité de trouver un sens à la vie, de savoir « ce qui motive la rotation des astres ».

La pesanteur d’un monde infiniment souffrant se fait sentir. On pourrait croire que tout est perdu, que s’accrocher à l’éventualité d’un possible bonheur est improbable, pourtant, Virginie Savard surprend le lecteur en trouvant la force de voir la beauté dans la détresse. La dépression subsiste, mais devient un combustible qui alimente la volonté de vivre. Le recueil de Virginie Savard est un appel à l’espoir et au dépassement de soi.

Consultez le journal au format numérique
Visionner

Consultez le calendrier culturel du Girafe