dernier numéro

Vol XXVI No 1, septembre-octobre 2020, Diverses nouvelles

Les conspiration-nistes!

Les conspiration-nistes!

11 mai 2020 par 

Elvis est-il mort? Mère Teresa est-elle une meurtrière? René est-il pédophile? Neil Armstrong a-t-il été vacciné sur la Lune? Je réponds oui, oui, oui et non, car je suis un adepte de la vérité. La seule. L'unique. Celle tatouée sur le frêle gland de Patrick Lagacé ou autre vedette de l’information.

Les conspirationnistes ou complotistes sont une cible de choix pour déverser sa supériorité de classe culturelle. Est-ce que ceux qu’on appelle les diplômés de l’école de la vie sous-scolarisés incarnent le pigeon d’argile parfait pour le bobo voulant rentabiliser sa maîtrise? Effectivement, l’entêtement de certaines personnes à croire des vidéos de série B sur YouTube est parfois décourageant et peut même mettre la vie des autres en danger. Malgré tout, des fois je me dis que j’ai plus d'affinités avec quelqu'un qui pense que Sophie Thibault est une reptilienne que quelqu'un qui pense que Pierre Bruneau est un chef d’antenne pertinent. Je trouve aussi délirante une vedette qui dénonce les « chemtrails » qu’une vedette qui représente Ultramar. Pourtant, la première est vilipendée et la seconde nommée au gala Artis.

Comme l'écrivait si justement Frédéric Lordon dans Le Monde diplomatique : « Les populations écumantes de colère se mettent à croire n’importe quoi et n’importe qui. Au fait, pourquoi en sont-elles venues ainsi à écumer de colère, sous l’effet de quelles causes, par exemple de quelles transformations économiques, comment en sont-elles arrivées au point même de se rendre aux pires mensonges? C’est la question qu’il ne vient pas un instant à l’idée du journalisme fact-checkeur [Les Décrypteurs] de poser. »

Les médias de masse et certains journalistes devraient faire un examen de conscience en matière de mensonges, d’opinions manipulées et de lichage de fion de corporation. Nous dire que la neutralité et l’objectivité libérée des idéologies existent en journalisme, c’est une fake news. Si on veut jouer à qui est le plus fou, allons-y. Qui est le plus fou entre une personne qui se méfie d’Hillary Clinton, la tueuse de chats Illuminati, ou une vedette à l’émission de Pénélope qui nous parle de foie gras éthique(!) en pleine pandémie mondiale? Qui est le plus fou entre les conspirationnistes qui nous disent que la Terre est plate ou La Presse qui nous dit de voter libéral depuis des années. Qui est le plus fou entre les complotistes qui remettent en question l’idée qu’on a marché sur la Lune ou le 98,5 offrant une tribune à Pierre-Yves McSween qui ne remet jamais en question le marché capitaliste.

TVA Nouvelles nomme François Legault personnalité de la décennie. Mario Dumont armé de son gros bon sens est considéré comme un homme de confiance. Ensuite, on méprise ceux qui se tournent vers des sources d’information louches?

À ceux et celles qui se masturbent uniquement de faits et de statistiques, Gilles Deleuze répond : « On connaît des pensées imbéciles, des discours imbéciles qui sont faits tout entiers de vérités ». Mettre les faits de l’avant tout en faisant l’économie des idéologies qui les créent et les articulent, c’est comme offrir du poisson sans nous apprendre à pêcher.

Les conspirationnistes ont au moins le mérite de savoir qu’on les crosse. Ils sont des crossés qui cherchent maladroitement les crosseurs. C’est déjà mieux que bien des crossés amoureux de leurs crosseurs, les aliénés de la servitude volontaire prêts à se coucher devant une banque pour empêcher qu’une brique éclate la vitre. Les conspirationnistes croient que la Terre est plate, alors que les progressistes croient au PIB et à la croissance comme solution à l’injustice sociale. Vision aussi farfelue l’une que l’autre, mais j’aime mieux les conspirationnistes que les progressistes, y’en a moins dans les médias.

Bill Gates est un milliardaire influent, un homme dangereux encore plus puissant que plusieurs pays démocratiques, un « philanthrocapitaliste » qui donne d’une main pour reprendre de l’autre. La 5G est une technologie dangereuse, oui, mais pas parce qu’elle transmet le virus. La 5G promet un débit 10 fois supérieur à la 4G. On va aller plus vite! Mais pour aller où? Notre modèle de société fonce dans le mur. Avec la 5G, on va foncer plus vite! Souriez, c’est le progrès! L’humain devra s’adapter à la vitesse de la 5G, pas le contraire, pour encore produire plus et croître davantage, ce qui aura des conséquences écologiques catastrophiques.

Le plus inquiétant, c’est que la folie de notre monde a été tellement bien assimilée par l’humain, que l’oligarchie n’a même pas besoin de complot pour imposer ses lois. Je me sens comme Jack Kerouac quand il disait : « Je n’avais rien à offrir à personne que ma propre confusion. »

Consultez le journal au format numérique
Visionner

Consultez le calendrier culturel du Girafe