dernier numéro

Vol XXVI No 1, septembre-octobre 2020, Diverses nouvelles

La croisière s’amusait!

La croisière s’amusait!

13 mai 2020 par 

Dans le tourbillon de nos journées

Comme au ciel étoilé du miroir océan

Il y avait pourtant des signes, nombreux

Depuis des mois, depuis des lustres…

 

Certains l’entendaient sourdement venir

Et la vigie, elle, avait crié gare depuis là-haut

Puis répété l’avertissement, tant et tant

Et voilà que la vague est arrivée

Droit par derrière la poupe

L’eau s’est gonflée si rapidement

Tant et si bien que la proue effilée

A commencé à descendre vers le fond

Et là, tiens !  Tout à coup !

Ce subit déséquilibre nous a ouvert les yeux

 

Les tables ont glissé.  La peur s’est installée…  Oh que oui !

Certains des mieux nantis ont descendu leur luxueux canot à la mer

Fuyant vers leurs paradis exclusifs…  et fiscaux

Les plus pauvres s’en sont précipitamment allés aux rames

Pour épauler les moteurs essoufflés

Espérant distancer la menace imminente

 

Pendant tout ce temps, aux chics salons fleurdelysés

Le capitaine était à son PR habituel

Mais il a enfin réalisé, et mis le nez dehors

C’était la cohue...  Mais, il a repris ses sens

Regroupé les officiers, commandé l’équipage

Dicté les directives, instauré l’ordre

Son sens pratique a su imposer le respect

Sa parole d’âge mûr fut à la hauteur

Alors, la plupart ont suivi sa voix, emboîté son pas

 

Et puis, chaque midi, accompagné de son état-major

Il est revenu faire le point, tenter de nous rassurer

Et même nous implorer de nous rallier

Aux mots d’ordre, plus que jamais

Toutes et tous, simples citoyens comme corporations

 

 

Mais voilà qu’aujourd’hui, il nous indique un changement radical de consigne

Le premier pic de la pandémie n’étant même pas atteint…

On doit se « déconfiner », reprendre la cadence, sans trop savoir ce qui adviendra

Ni même être en mesure d’estimer l’ampleur de la deuxième vague… Inévitable ! ! !

-----------------------------------------------

Mais encore et surtout peut-être

Si on regarde plus loin, dans bien des mois

Une fois ce cauchemar et son lot de morts passés

Après ce dernier coup de semonce de l’Univers

Cet avertissement sans équivoque du Coronavirus

Que nous faudra-t-il de plus pour enfin comprendre le bon sens ?

Se trouvera-t-il un « accro » des luxes et distractions mondaines

Qui puisse encore ignorer la leçon ?

Et oui !  Encore et toujours, les climato-sceptiques protesteront

Alors, que devrions-nous dire à ces « étourdis »

Qui exigeront leur laisser-passer

Après un tout petit effort « environnemental  »

Très relatif, pour la forme

Pour aller continuer de « s’amuser » aux ponts supérieurs

Prétextant avoir fait leur juste part

Comment convaincre ces voisins, pourtant sympathiques

Qu’ils seront les premiers jetés par-dessus bord

Par la crête du raz-de-marée qui approche

Que pourrions-nous  bien leur faire valoir ?  … ! ! ! …  Oh!  Que je devine…

-----------------------------------------------

Hommes et femmes de bonne foi, il y a évidence, plus que jamais

Il nous faut retrouver la raison, de toute urgence

Fuir la consommation effrénée, restaurer l’environnement

Sortir l’économie de la mainmise du veau d’or

Remettre nos énergies et la science au service de la vie

C’est là notre seule planche de salut

Pour éviter le naufrage de l’humanité entière »   ! ! !

ALLONS  !   Sortons de notre torpeur !  Dès maintenant ! ! !

Pour limiter la casse, pour sauver nos peaux

Si tu boites, rame

Si tu es manchot, écope de l’autre main

Si tu bégaies, chante… Au point où nous en sommes, chaque effort compte

OU sinon …  crever à petit feu : asphyxiés, empoisonnés, affamés, isolés

Un à un : jeunes ou vieux, Blancs ou de couleur, croyants ou athées, Riche$ ou pauvre$...  Tous plus également qu’avant …  Pour une fois !

Ainsi pourrait s’achever notre moins amusante croisière sur Terre

Consultez le journal au format numérique
Visionner

Consultez le calendrier culturel du Girafe