Journal d’une environnementaliste narcissique

Journal d’une environnementaliste narcissique

25 janvier 2020 par 


Cher journal,

Mon nom est Angel et je suis une fille nouvelle! JE SUIS MAINTENANT UNE ENVIRONNEMENTALISTE!!!!! OMG1 faut trop que j’aille dire à mes abonnés que je suis rendue full pour la Terre genre. Les pailles en plastique, c’est la mort!

Attends, je reviens, je vais faire une story Insta2.

Ok, je suis revenue pis genre y’a 400 personnes qui l’ont vue et qui savent maintenant que j’ai acheté des pailles en bambou! Même la compagnie m’a contactée pour me donner un code de réduction sur mes prochains achats FEQUE m’a pouvoir le partager à mes abonnés pour leur montrer que je suis hot dans le domaine!

Ok cher journal, j’ai fait ma part pour aujourd’hui : j’ai partagé un article de TVA Nouvelles sur mon mur Facebook qui parle des icebergs pis toute là... J’ai pas vraiment lu l’article, mais ça va montrer aux gens que je m’intéresse full aux ours polaires ahah!

On est le 26 septembre 2019! Demain je vais à la manif pour le climat EN MÉTRO parce que ça serait ironique d’y aller en char hein??

Bon, j’ai préparé mon outfit ULTRA genre Greenpeace pis j’ai déjà plein d’idées de stories! J’ai même demandé à mon ami qui vienne faire un photo shoot de moi sur le mont Royal avec ma pancarte pis les autres manifestants. Pour que genre les photos fassent un effet engagé pour que les gens pensent que je suis full naturelle pis engagée!!

Yoooo, j’ai eu 500 likes sur mes photos de la MANIF. C’était trop cool la manif genre, j’ai pris plein de stories, les gens étaient full impressionnés de voir comment j’étais impliquée dans la foule.

Hihii, je viens de m’acheter pour 40 $ de shampoing en barre. WOW, ça va genre me durer pour 4 000 lavages, c’est fou! J’ai fait une story full esthétique pour dénoncer les bouteilles en plastique, pis SAVEZ-VOUS QUOI ?? BATH AND BODY WORKS ont repris la photo et l’ont publiée et m’ont taguée!! M’a genre avoir 400 followers de plus!!

Bon, calme ta tablette mon p’tit Richard Martineau national, je ne vais pas te citer : Ouin mais les jeunes sont caves, y manifestent avec des Nike faites en Chine pis y sacrent leurs pancartes par terre après, c’est ironique non?

Non, ce que je remets en question, c’est plus l’intention d’une personne qui s’engage dans un tel mouvement. Évidemment, je vise davantage les jeunes que les personnes ayant grandi avec du silex et une charrette.

C’est triste de voir des jeunes qui utilisent la cause environnementale comme prétexte pour être plus populaires. Pourquoi ce besoin de montrer aux autres que tu fais partie d’une manifestation? Pour les encourager, les motiver? Oui, quelquefois des gens utilisent les réseaux sociaux comme plateforme de diffusion et c’est parfait comme ça. Toutefois, il y a une différence entre l’incitation à militer et se pavaner à tout vent.

Ces actions sont vides et remplies de mauvaises intentions. C’est comme donner de l’argent à un sans-abri et se filmer. C’est détourner une cause pour parvenir à ses fins. Se donner bonne conscience pour se sentir mieux.

C’est dommage que les jeunes connaissent plus Kevin d’Occupation Double que Boyan Slat, un environnementaliste qui a créé l’entreprise The Ocean Cleanup : rien de moins qu’un dispositif visant à nettoyer les océans.

Le pire exemple : prenons une personne qui ne veut pas aller à une manifestation en voiture, car elle estime ironique de l’utiliser ce jour-là. Les autres jours, ce serait acceptable? C’est qu’elle voulait publier sur les réseaux sociaux qu’elle soutenait la cause! Pour montrer aux gens qu’elle est intéressante? Il semble plus important de se vanter d’être impliqué que de savoir pourquoi on manifeste… C’est absurde.

Il faut toutefois admettre que sans la participation des réseaux sociaux et des gens qui, malheureusement, utilisent les changements climatiques comme moyen de se rendre intéressants, nous n’en serions pas au point où nous en sommes. Grâce aux publications, même mal intentionnées, les gens sont tout de même sensibilisés. Il n’y a pas que du mauvais dans tout ça.

D’ailleurs, grâce aux réseaux sociaux, nous étions récemment près de 500 000 dans les rues de Montréal à réclamer des changements. Cette pression va porter fruit! Ainsi, je lance un appel à tous ceux et celles qui mettent des stories et des photos pour se montrer la bine devant une manif : continuez, mais informez-vous un peu. C’est en étant de plus en plus nombreux qu’on va faire comprendre à la population que c’est nous, les jeunes, qui hériterons d’une planète à l’agonie.

1. OMG : « Oh my god » ou « Oh mon dieu » pour les adeptes de la loi 101.

2. Une story Insta, c’est une photo qu’on publie pour 24 heures sur le réseau Instagram et qui disparaît ensuite. 

Consultez le journal au format numérique
Visionner

Consultez le calendrier culturel du Girafe

Chroniqueurs