Éveiller l'éros, un sens à la fois

Éveiller l'éros, un sens à la fois

17 mars 2019 par 

PHOTO: JHA PHOTOGRAPHIE

La texture des vieux planchers de bois laqué sous les pieds, la lumière blême qui pénètre les multiples fenêtres de la façade, l’odeur du givre qui se faufile dans toutes les ouvertures, le bruit discret de la vie au Manoir. Déjà, les sens sont titillés. Un an après un premier événement, l’équipe des Cent Mille Lieux revenait à Saint-André-de-Kamouraska à l’hiver 2019 pour transformer à nouveau le Manoir en une expérience sensorielle grandiose : le Manoir d’Éros. L’équipe de comédiens et de comédiennes, à travers la création d’un parcours de théâtre immersif, se pose sur ce thème infini qu’est l’érotisme, sur sa définition, sur ce qu’il évoque, sur sa place dans nos vies, sur son rôle.

Jongler avec les mondes

L’univers des sensations est immense. Les chemins qu’elles peuvent emprunter sont aussi abondants que le nombre de synapses qui nous composent. Créer une performance sur le thème de l’érotisme, c’est inviter le spectateur à découvrir ses chemins sensoriels. Parfois, ils sont stimulants, d’autres fois, excitants, peut-être choquants ou encore surprenants. Pour l’équipe, avant d’arriver à une proposition artistique, s’entremêlent à l’intimité des comédiens ce qu’ils veulent partager et ce qui sera reçu par le public. Les désirs se mêlent à la créativité ainsi qu’aux probables réceptions plurielles et à l’amplitude des expériences possibles. Un jonglage sensible dans le respect et la conscience de l’ampleur du monde sensoriel.

L’extravagance sans le ridicule

Aborder l’érotisme sous l’angle de l’extravagance et de la folie sans tomber dans le ridicule et l’humour absurde est un défi de taille. Se plonger dans un univers onirique, parfois surréaliste, ouvre le monde des possibles et laisse libre cours aux divagations et à l’imaginaire. Rencontrer son érotisme au Manoir plutôt qu’à travers les clichés sensuels peut-être révélateur de sa propre sexualité. Peut-être suis-je plus tordue que je le croyais? Peut-être que mon désir se décuple avec des stimulations inédites? Une corde fébrile est tendue entre ce qui est commun, connu et les tabous, et qui peut faire naître une grande excitation. En se prêtant au jeu, les performeurs ouvrent l’étendue des stimulations et des envies. C’est dans cet esprit d’ouverture, de curiosité et d’indulgence envers soi-même que Cent Mille Lieux a imaginé l’esthétisme du parcours.

La forme du théâtre immersif permet une conscientisation commune et l’éveil de questionnement personnel sur l’érotisme tout en respectant les limites et le rythme de chacun. Le souhait est de créer un milieu sécuritaire pour les interprétations plurales, sans jugement, de susciter le désir et de lui laisser la permission de s’exprimer. C’est peut-être une mission utopiste, mais c’est avant tout une réponse à un besoin humain que nous avons tous : ce désir de se sentir vivant, sensible, uni et créatif.

Consultez le journal au format numérique
Visionner

Consultez le calendrier culturel du Girafe