Dans l’arène du monde

Vacarme des solitudes

Dans l’arène du monde

20 janvier 2019 par 

PHOTO: Geneviève Thibault


Après des études en arts visuels et en théâtre, Frédéric Boivin collabore depuis une vingtaine d’années à divers projets de théâtre. Depuis longtemps, cet artiste multidisciplinaire, performeur, danseur contemporain et slameur se sent interpellé comme interprète, metteur en scène et spectateur par des éléments intenses et poétiques. Établi à Matane depuis 2008, il fonde en 2009 le Théâtre des Grands Vents (TGV), une compagnie de théâtre multidisciplinaire professionnelle de création à but non lucratif dont il assure la direction générale et artistique. Le TGV a pour mandat de créer, produire et promouvoir des événements théâtraux et multidisciplinaires professionnels et de participer au développement artistique, culturel, social et touristique de la Matanie et du Bas-Saint-Laurent.

Frédéric Boivin est l’instigateur et le coordonnateur des Cabarets de saison et membre du collectif Fracture de Matane. Il est membre des conseils d’administration du Conseil de la culture du Bas-Saint-Laurent et de l’événement PHOS et a été sacré personnalité culturelle matanaise de l’année en 2014. Il a cosigné les trois comédies de la série Les bas du fleuve, de même que les pièces Les 33 jours du corbeau. Pour Frédéric Boivin, « toute action culturelle ou artistique entreprise dans notre région en modifie le paysage et participe au renforcement et au développement d’une identité culturelle ».

Entre fiction et réalité, entre témoignage et performance

Suite de Chaos et cohérence, une série de solos créés autour des questions : « T’es qui? », « Tu viens d’où? », « T’es où? », « Tu vas où? », « C’est quoi tes bibittes? », Vacarme des solitudes est une pièce dépouillée (de musique et de projection vidéo, entre autres) qui incarne avec sobriété et finesse la recherche par Frédéric Boivin d’une écriture scénique ouverte. Les quatre solistes du Vacarme des solitudes puisent dans des blessures et des modèles psychologiques et émotifs tirés de leurs expériences de vie les matériaux qu’ils partagent « dans un espace théâtral situé à mi-chemin entre la fiction et la réalité, le témoignage et la performance ».

Objet multivalent où se rencontrent et s’enchevêtrent des actions et des textes, Vacarme des solitudes est une œuvre percutante et sans artifice, un chassé-croisé dans « l’arène du monde », cet espace inéluctable de coexistence, de contraintes, de résilience, de guerre, d’amour et de paix.

Le travail de chaque soliste consiste à maintenir un ton de confidence à l’égard du public, un lien constant et sensible, comme s’il était seul sur scène. Cependant, pour chaque tableau, une dynamique physique contraint les solistes à des actions et à des mouvements exigeant une conscience et une cohésion de groupe très fortes, qui convient les spectateurs à une sensibilité intime à l’effort, aux corps, aux souffles, aux mots et aux voix des performeurs.

Créée en juin 2016, à Matane, Vacarme des solitudes, une production du Théâtre des Grands Vents, met en scène Frédéric Boivin, Nathalie Bernier, Pierre-André Bujold et Lisa Ann Jungemann. La pièce sera présentée au Théâtre du Bic les 22 et 23 février 2019 à 19 h 30. 

Consultez le journal au format numérique
Visionner

Consultez le calendrier culturel du Girafe