dernier numéro

VOL XXIV No. 2 Éducation et solidarité internationale

Habitation Durable à Saint-Valérien

Écoquartier Ruisseau-Raphaël

Habitation Durable à Saint-Valérien

18 janvier 2018 par 

J’ai eu la chance d’assister, à titre de membre de la relève, au colloque Vert L’avenir de la Confédération québécoise des coopératives d’habitation en novembre dernier à Victoriaville, dit le berceau du développement durable. J’y ai entre autres appris que Saint-Valérien-de-par-chez-moi a été l’une des premières municipalités à adopter le programme Habitation durable, d’abord créé par Victoriaville. Je présente ici un résumé de mes échanges avec Patrick Morin (administrateur) et Diane Leclerc (coordonnatrice) de la Corporation de développement de Saint-Valérien.

Saint-Valérien Habitation Durable a été développé en 2012, tout juste après une présentation du programme de Victoriaville au congrès de l’Association québécoise pour la maîtrise de l’énergie à Boucherville. De manière générale, le programme vise la réduction de l’empreinte écologique lors de rénovations ou de constructions neuves et une plus grande participation des citoyens au processus de réflexion autour des choix durables. Il s’agit aussi de sensibiliser un plus grand bassin de population, pas seulement les gens convaincus par la cause environnementale : il faut trouver des manières pour en atteindre d’autres qui gagneraient à être sensibilisés et à prendre part à ce genre de projet.

À Saint-Valérien, on tente de stimuler le développement résidentiel en offrant des incitatifs à l’établissement. On veut aussi sensibiliser la population aux facteurs qui ont un impact notable sur l’efficacité globale d’un projet de construction. Quelques modifications ont été apportées aux barèmes du programme original afin de lui donner un goût plus local et l’appliquer à une petite municipalité rurale. Pour réduire l’empreinte écologique, ici on tient compte de la mise en valeur des produits bas-laurentiens, de l’aménagement paysager et du territoire.

En fait, Victoriaville souhaitait que son programme soit implanté ailleurs et a offert du soutien aux municipalités intéressées. D’autres villes comme Petite-Rivière-Saint-François, Val-David et Varennes adhèrent à cette initiative qui permet aux citoyens d’investir intelligemment dans des projets de construction et de rénovation éconologique. Saint-Valérien est une municipalité pilote dans la MRC : on attend que le système de subventions fasse ses preuves avant de le proposer aux municipalités environnantes. Des bonnes pratiques en matière de construction permettaient alors de se distinguer en périphérie de Rimouski et éventuellement d’augmenter la valeur foncière des habitations.

Selon une grille qui correspond à trois niveaux, un seuil minimal de points doit être atteint pour se classer dans le programme et accéder à une subvention municipale. De plus, des avantages sont offerts aux participants sous forme d’offres promotionnelles de la part de partenaires locaux dans plusieurs domaines de la construction durable (finances, assurances, promoteurs immobiliers, concepteurs, entrepreneurs, fournisseurs). La subvention accordée pour le premier niveau d’attestation correspond à un montant de 1 000 $ pour une maison unifamiliale : un bel incitatif pour donner l’impulsion à une série de décisions encore plus significatives 

Certains critères sont préalables (accessibilité universelle, gestion des rebuts de construction, test d’infiltrométrie, chauffage et ventilation, éclairage, toilettes à faible débit, portes et fenêtres Energy Star, choix de peinture sans COV), tandis que d’autres permettent d’obtenir des points bonus (Novoclimat 2.0, solaire passif, gestion efficace de l’eau, innovation). La plus grande partie du pointage est attribuée selon les choix effectués à la conception (localisation, type d’habitation, superficie) et touche les matériaux ou les méthodes utilisées (fondation, charpente, portes, fenêtres, toiture, murs, planchers, chauffage, ventilation, plomberie, énergie)1.

Bien que l’équipe municipale de Saint-Valérien soit restreinte, ce qui rend impossible l’emploi à temps plein d’une personne responsable du programme, un service d’accompagnement est offert à la demande des propriétaires qui souhaitent rénover ou d’une personne qui désire s’y construire. L’écoquartier Ruisseau-Raphaël de Saint-Valérien est un développement immobilier qui s’inscrit de manière exemplaire dans cette démarche : dès les premiers signes d’intérêt pour l’acquisition d’un terrain dans ce secteur, la directrice générale et l’inspecteur en urbanisme mettent de l’avant le programme, ce qui permet de veiller aux choix ayant une grande influence sur l’orientation et la concrétisation du projet. De plus, tout au long du processus, l’équipe de la municipalité de Saint-Valérien conseille les participants pour que l’ensemble du projet ne soit pas trop lourd à porter.

Un immeuble représente bien souvent le plus grand investissement d’une vie. Cette étape mérite d’être réfléchie pour occasionner des retombées bénéfiques à long terme, tant du point de vue financier que sur les plans du confort et de l’environnement. Au fond, chaque point du programme d’attestation est un pas dans la bonne direction!

1. La grille de points complète du programme Habitation Durable est disponible sur le site de la municipalité de Saint-Valérien.

 

Consultez le journal au format numérique
Visionner

Consultez le calendrier culturel du Girafe