Kermesse circassienne

Kermesse circassienne

11 juillet 2017 par 

Un nouvel événement unique en son genre arrive cette saison dans la région : le festival bas-laurentien des arts du cirque Détour.

Le 15 mai dernier, le regroupement national des arts du cirque, En Piste, lançait son plan directeur pour la prochaine décennie. Pourquoi publier un tel document, sorte de cri du cœur structuré? Parce que, comme le résume le document, le cirque, qui regrouperait jusqu’à 42 champs de spécialisation, demeure la discipline des arts de la scène la moins soutenue par les instances publiques et parapubliques au Canada. Malgré Guy Laliberté, deux écoles spécialisées, le Cirque Éloize et toutes ces autres troupes qui brillent en notre nom à travers le globe, on n’est pas parvenu à faire du cirque un prophète en son propre pays! Les tournées sont rares, les événements ont lieu dans les grands centres. Contraintes techniques pour accueillir personnel et équipement, persistance d’une culture du cirque traditionnel, absence de volonté politique, alouette!

Êtes-vous déjà allé au cirque, vous?

Drôle d’idée

On peut se fier à la pulsion créative bas-laurentienne, plus spécifiquement à la jeune et fringante Baratte culturelle, pour faire fi de ce triste constat et accoucher du Festival Détour, centré sur le circassien.

Drôle d’idée peut-être, mais pas une lubie pour autant. La MRC de La Mitis l’a bien compris et a décidé de subventionner l’événement, un engagement extensible aux éditions subséquentes déjà souhaitées. Ça fleure le début d’une tradition!

Mais quelles sont exactement les intentions de ceux qui pilotent le projet? D’abord et avant tout, contribuer au dynamisme du territoire, objectif phare de la Baratte. On veut ratisser large, amener la ville en région, promouvoir l’interculturalité par le biais des arts du cirque (20 % des candidatures provenaient de l’extérieur du pays), motiver les dilettantes et les inciter à s’investir davantage dans leur passion, encourager des initiatives similaires et, ultimement, « rassembler les gens autour d’une magie ». Une magie rassembleuse, façon kermesse, où l’art de rue, l’artisanat local et autres sont plus que les bienvenus.

L’événement

Un bazar festif, parfait pour toute la smalah, avec nourriture, alcool, activités éducatives et prestations est prévu le samedi. S’ajoutent deux soirées de spectacles sous chapiteau résolument cirques. Deux formules distinctes : ribambelle de numéros courts le vendredi avec une fin de soirée autour d’un feu de joie et spectacles longs le samedi, avec une finale dansante signée Vander et son Bass ma Boom Sound System qui s’aventurera loin dans la nuit. Atout important pour l’événement : on peut camper sur place!

Les organisateurs ont prévu une programmation éclectique, avec en tête un cirque accessible, contemporain, décloisonné et curieux. Un projet 100 % huile de coude bénévole en collaboration avec l’école de cirque Satourne et Nankassa Productions. Détour déploiera ses « divertisseurs » versicolores les 25 et 26 août prochain au Parc du Mont-Comi. Une autre sympathique initiative régionale! Bon festival!

Consultez le journal au format numérique
Visionner

Consultez le calendrier culturel du Girafe