dernier numéro

Vol XXVI No 4, mars-avril 2021, Danger: langue en péril?

47 âmes pour forcer les criminels à rendre justice aux citoyens

Lac-Mégantic

47 âmes pour forcer les criminels à rendre justice aux citoyens

21 septembre 2016 par 

Lac Mégantic. Photo: macleans.ca

Les 47 vies fauchées le 6 juillet 2013 à Lac-Mégantic, les 27 orphelins nés de cette tragédie, les citoyens stigmatisés, témoins de cette hécatombe, de cette irresponsable calamité, conséquence d’un laisser-aller criminel, d’un mode de transport indiscipliné et d’un gouvernement canadien absent, exigent prise de responsabilité et réparation.

La Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire, vue comme une pestiférée trop agressive, est mise à l’écart. Pourtant, c’est elle qui dénonce et qui pourfend. Pour obtenir une voie de contournement ferroviaire à Lac-Mégantic, on tasse la Coalition et on remet notre seul atout dans les mains du Conseil municipal de Lac-Mégantic, qu’on soupçonne de travailler avec deux agendas et qui nous considère comme des activistes. Pour seconder le Conseil, nous avons notre champion, le ministre Garneau. Pour rassurer la population de Lac-Mégantic, il a écrit dernièrement : « Je n’exclus pas la construction d’une voie de contournement ferroviaire. » Mais où était-il tout ce temps? Nous en avons fait la demande au lendemain de la tragédie. Allô, la Terre appelle M. Garneau. La Coalition en appelle directement au chef suprême, M. Justin Trudeau, sauveur des réfugiés et des minorités, libérateur des joints de pot… Justin, pourquoi pas un petit miracle pour les sacrifiés de Lac-Mégantic, les âmes de l’Au-delà vous le demandent, ET PAS POUR 2022.

André Lachapelle est membre de la Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire, Lac-Mégantic

Consultez le journal au format numérique
Visionner

Consultez le calendrier culturel du Girafe