Transparence demandée!

Transparence demandée!

8 août 2014 par 

Dans cette section, le rédacteur en chef du Mouton Noir, Marc Simard, partage avec les lecteurs ses coups de gueule, des textes coup de cœur de collaborateurs et encore plus…

Cette semaine, Marc vous invite à lire le texte de Yanick Desbiens de Bonaventure, sur le projet de cimenterie à Port-Daniel.

——————-

Depuis plusieurs mois déjà, plusieurs organismes tentent d’obtenir le contenu des échanges qui ont eu lieu entre le ministère de l’Environnement et le promoteur du projet de cimenterie à Port-Daniel, Ciment McInnis.

Ces échanges qui ont eu lieu sous forme de questions/réponses pourraient apporter un nouvel éclairage sur le projet puisqu’ils permettraient de connaître les préoccupations qui avaient été soulignées au promoteur ainsi que les réponses que ce dernier avait fournies. N’ayant pas pu recevoir ces échanges auprès du promoteur qui a refusé de nous en divulguer le contenu, nous avons entrepris des démarches en vertu de la loi d’accès à l’information.

Après des démarches qui ont duré quelques mois, le verdict tombait en janvier dernier : puisqu’une partie des informations étaient fournies par le promoteur, ce dernier doit en autoriser l’accès, ce qu’il refuse de faire. On nous dirigeait vers la mise à jour de l’étude de répercussion environnementale publiée sur le site Internet de Ciment McInnis (rappelons qu’il s’agit d’un document consolidé pour diffusion publique). Tout en poursuivant les démarches dans le cadre de cette demande, une nouvelle demande d’accès à l’information a également été présentée dans le but de n’obtenir que les questions posées par le ministère. La réponse à cette demande fut la même, et le promoteur, même après une tentative de médiation par la Commission de l’accès à l’information, refuse toujours de nous accorder l’accès aux échanges avec le ministère.

Il semble inconcevable que nous devions nous adresser aux tribunaux pour obtenir les questions que le ministère a adressées au promoteur, et ce, même pour celles qui ne relèveraient pas du secret industriel. Puisque ce projet industriel de grande envergure n’a toujours pas fait l’objet d’analyses de la part du BAPE, nous demandons, encore une fois, à Ciment McInnis de faire preuve d’une réelle transparence et de rendre disponible le contenu de ses échanges avec le ministère de l’Environnement.

Consultez le journal au format numérique
Visionner

Consultez le calendrier culturel du Girafe