Champ libre

Laisser sortir la bête

Par Marco Gagnon le 2014/05
Image
Champ libre

Laisser sortir la bête

Par Marco Gagnon le 2014/05

Le 8 octobre 2013, Random Recipe lançait Kill The Hook. Le lac-à-l’épaule qui a mené à la gestation de cet album fut douloureux. D’ordinaire, le processus de création de Random Recipe se déroule en tête à tête : la moitié féminine composée de Fab et de Frannie Holder est la seule à concevoir les albums. Cette fois, les hommes, Vincent Legault et Liu-Kong Ha, ont été conviés, et le groupe aux quatre personnalités fortes a connu les douleurs de l’enfantement. Le premier défi fut donc celui d’inventer une façon de travailler. Après avoir essayé sans succès d’improviser en groupe, ils ont écrit et composé chacun de leur côté, puis se sont retrouvés pour des mises en commun. Cette façon de faire est devenu le modus operandi.

Depuis Fold It! Mold It!, l’histoire d’amour avec Pierre Lapointe, qui a pris Random Recipe sous son aile, a connu un nouvel épisode. L’auteur-compositeur-interprète a invité le groupe à chanter avec lui sur la pièce « La sexualité » de l’album Punkt. De plus, Random Recipe a eu le temps de faire beaucoup de spectacles.

Ces expériences ont mené à quelques consensus : le groupe tient à livrer un produit fini encore rugueux, tel un diamant sur lequel il resterait un peu de charbon; sur scène, l’ensemble préfère engager des musiciens plutôt qu’être accompagnés de séquenceurs.

Pour Kill The Hook, Random Recipe voulait « laisser sortir la bête » en offrant un disque éclaté et dansant. Ils ont puisé dans les années 1990 des éléments de plusieurs styles musicaux. L’album est un savant mélange de hip-hop et d’électro.

Deux autres rencontres sont aussi dignes de mention. La formation à la recherche d’une nouvelle texture a ajouté des voix masculines. Faire plus de cent cinquante spectacles à travers le Québec, le Canada, la France, les États-Unis et l’Islande permet forcément de développer des collaborations. Fat Tony, un rappeur américain, chante sur « Traffic » et un collaborateur du pays du soleil levant, Kim du groupe UHNELLYS, se fait entendre sur « Sultan » dans sa langue maternelle.

Si George Martin était le cinquième membre du « Fab Four anglais », le « Fab Four québécois » a aussi son cinquième équipier. Max-Otto Fauteux, scénographe de métier, collabore avec Random Recipe depuis quelque temps en dessinant plusieurs scènes sur lesquelles le groupe a performé. Cette fois, le créateur a reçu le mandat de concevoir le graphisme de l’opus. Pour ce faire, l’artiste a moulé les têtes des membres avec du plâtre en ajoutant au produit final une représentation de haut-parleurs. À l’endroit où l’on devrait retrouver une colonne vertébrale pendent des fils de sonorisation colorés. L’image est en fait une photo de Jérôme Nadeau représentant l’installation des quatre œuvres affichées sur un mur de briques blanc.

L’album est sur les étagères depuis octobre 2013. Le groupe sera de passage à la Coop Paradis de Rimouski le 30 mai prochain.

Partager l'article