dernier numéro

Vol XXVI No 4, mars-avril 2021, Danger: langue en péril?

Honorer les bâtisseurs

La Corporation du patrimoine de Saint-Anaclet

Honorer les bâtisseurs

16 mars 2013 par 

La Corporation du patrimoine de Saint-Anaclet-de-Lessard, qui compte déjà une soixantaine de membres, a vu le jour en 2004. (Photo : Lucien Roy)

La préservation et la mise en valeur de notre patrimoine sont à l’agenda de plusieurs localités et organismes à caractère populaire. À Saint-Anaclet il y une dizaine d’années, une poignée de volontaires ont mis de l’avant l’idée de restaurer une forge et un bâtiment délabrés construit en 1885 au centre du village. De fil en aiguille, des citoyens ont constaté l’intérêt de créer un cadre formel. Ainsi est née en 2004 la Corporation du patrimoine de Saint-Anaclet-de-Lessard, un organisme dûment incorporé qui compte une soixantaine de membres.
En plus de la restauration de la forge St-Laurent, qui sera ouverte au public cet été, un inventaire du patrimoine bâti a été réalisé. La corporation a aussi publié un album en 2006 dans le cadre de l’activité de la MRC « Nos maisons, une histoire de vie ». Elle a aussi donné son avis sur la toponymie de Saint-Anaclet et amené le Conseil municipal à citer l’église, le presbytère et la forge comme bâtiments patrimoniaux. Un site Internet et une chronique mensuelle du patrimoine dans le bulletin municipal Contact participent à informer la population des activités de l’organisme. La Corporation a contribué aux fêtes du 150e anniversaire de Saint-Anaclet en 2009 et publié l’album Saint-Anaclet-de-Lessard en images et en histoires brèves à cette occasion. Plus récemment, l’organisme a coordonné un projet de mise en valeur d’un four à chaux à Neigette. Une firme a effectué des fouilles archéologiques pour dégager la structure du four et documenter sa construction vers 1860 et son opération jusqu’en 1920. Le site, doté d’un panneau d’interprétation et accessible au public via le sentier national, a été inauguré en 2011. Le projet a reçu un prix du patrimoine pour les huit MRC du Bas-Saint-Laurent. En 2012, la corporation a contribué à un cours dans le cadre de l’Université d’été en patrimoine de l’UQAR. Comme d’autres organismes populaires, la Corporation du patrimoine doit solliciter des fonds pour réaliser ses projets. Heureusement, elle peut compter sur de généreux partenaires comme la municipalité de Saint-Anaclet, la MRC de Rimouski-Neigette, le CLD de Rimouski-Neigette. De substantielles subventions politiques discrétionnaires, notamment du député du Comté de Rimouski, Irvin Pelletier, complètent le financement. La Corporation du patrimoine a acquis un statut d’interlocuteur crédible en matière de patrimoine, tant au plan local que régional. Dans le prochain numéro du Mouton NOIR, il sera question de la restauration de la forge Saint-Laurent et de son inauguration à titre de lieu public d’interprétation à l’été 2013.
Consultez le journal au format numérique
Visionner

Consultez le calendrier culturel du Girafe