Champ libre

Les Pitounes chantent Godin


Champ libre

Les Pitounes chantent Godin

Les Pitounes, c’est trois musiciens de Rimouski : Stéphane Perron (chant et guitare), Patrick-Guy Desjardins (guitare) et Éric Normand (basse). Sur leur album qui paraîtra sous peu, ils rendent un vibrant hommage à Gérald Godin en mettant en musique ses poèmes et « cantouques ». Dans les chantiers, les cantouques trimballent les billots ; les cantouques de Godin sont des poèmes qui trimballent des sentiments.

Gérald Godin (1938-1994) est un poète québécois qui s’est d’abord fait connaître comme journaliste (Le Nouvelliste, Maclean, Québec-Presse, Radio-Canada). Lors de la crise d’octobre, il est victime d’arrestations arbitraires et le profond sentiment d’injustice vécu à cette époque inspirera plusieurs de ses textes (notamment « Libertés surveillées » et « Cantouque de la veillée québécoise », interprétée avec fougue sur l’album). À l’élection de 1976 qui portera au pouvoir le Parti québécois, il bat le premier ministre sortant Robert Bourassa dans Mercier. Il sera, au cours de sa carrière politique, ministre des Affaires culturelles, de la Justice, de l’Immigration et sera responsable de l’application de la Loi 101.

L’album des Pitounes réussit à mettre en valeur les bijoux que sont les œuvres de Godin. Les arrangements collent aux textes et ces derniers occupent l’avant-scène. La voix rappelle un peu celle de Dany Placard et la musique a ce même côté brut, simple et sans prétention. On pourrait avoir l’impression d’assister à un « jam » sympathique dans lequel des amis musiciens auraient décidé de s’éclater avec des poèmes pour en faire des chansons qui sont, après tout, le meilleur moyen de les faire connaître et apprécier. Le folklore réussit particulièrement bien aux musiciens (Cantouque de la veillée québécoise, Cantouque à répondre). Les autres chansons sont surtout teintées de blues, de folk, de country ou encore de jazz manouche (entraînante « Gages »). Un album pour les amoureux des mots et de musique bien bricolée.

Partager l'article

Voir l'article précédent

Les Boules, c’est plus que ça

Image

Voir l'article suivant

Une grande année