Champ libre

Le Mouton rentre au Bercail

Par Thuy Aurélie Nguyen le 2013/01
Image
Champ libre

Le Mouton rentre au Bercail

Par Thuy Aurélie Nguyen le 2013/01

C’est dans une ambiance festive que le café-bistro Le Bercail a célébré son ouverture officielle le 17 novembre dernier par un brunch musical qui a rassemblé plus de 50 personnes. Le duo composé de Robin Servant à l’accordéon et de Louis-David Pitre à la guitare a accompagné joyeusement le service de cocos en cocottes tout au long de la matinée. Créé sous la forme d’une coopérative de solidarité, Le Bercail s’appuie sur des valeurs d’équité, de transparence et de responsabilité mutuelle afin de proposer un service de boisson et de restauration abordable.

À l’origine de cette initiative, quatre trentenaires natifs de France et du Québec, qui mûrissent depuis deux ans le projet de faire naître un lieu qui leur ressemble et qui répond aux besoins de la communauté dans laquelle ils vivent. Julien Boucher, Claude Normand, Mira Paquette-Perreault et Julien Second ont travaillé fort pour rêver cette entreprise solidaire. Après avoir monté le plan d’affaires au printemps 2011 et trouvé l’appui de Réseau Accès Crédit, Desjardins et RISQ, ils finissent par trouver, en avril 2012, un local qui les satisfait pleinement, au centre-ville de Rimouski. Les travaux commencent en juillet et se terminent en octobre. « Un des principaux mandats, explique Julien Boucher, un des membres fondateurs, est de valoriser les produits du terroir. C’est un beau défi de faire un menu qui évolue chaque semaine, qui répond aux besoins des clients, en qualité, mais aussi aux besoins de nos fournisseurs. » L’objectif est donc de faire connaître les produits locaux et d’habituer les gens à les consommer au gré des saisons. « Avec les produits d’ici, on peut faire de très bonnes choses. Le pain vient de la boulangerie Les Baguettes en l’air, la viande du Meilleur pour la faim à Luceville. » Effectivement, l’ardoise annonce les producteurs : Les Jardins Naturellement Bio à Amqui, la ferme La Vallonneuse et la ferme du Vert Mouton à Saint-Valérien, les Jardins Nature à Saint-Anaclet, et le Terroir d’Antan à Saint-Fabien.

Adapté aux jeunes familles avec un espace dédié aux enfants, Le Bercail offre aussi une place de choix aux arts et à la culture. Les brunchs musicaux du dimanche matin ont déjà accueilli le trio de piano, violon et contrebasse composé d’Émie R. Roussel, Alexandra Laperrière et Steeve Saint-Pierre tandis que le duo Crispy Bean, composé de Christian Turcotte à l’harmonica et de Francis Plourde à la guitare, a réjoui les amateurs de blues. Les soirées contes et poésie offrent aux amoureux des mots un espace de création inédit. Enfin, les matchs de soccer et de rugby sont diffusés pour les amateurs de sport. Lieu de rassemblement, de détente et de socialisation, Le Bercail est une initiative locale, pleine d’énergie, de bon sens et d’avenir, qui démontre, une fois de plus, la vitalité et l’effervescence qui animent le Bas-du-Fleuve.

Partager l'article

Image

Voir l'article précédent

Une grande année

Image

Voir l'article suivant

L’Océanic : l’équipe de toute une légion ?