De marde, Les Guenilles

MUSIQUE

De marde, Les Guenilles

16 octobre 2012 par 

Quiconque au Québec s’intéresse à la musique qui déménage sera enchanté par ce que nous cuisinent Les Guenilles : un son lourd qui décoiffe, accompagné de paroles sombres et une rage de rocker, là, maintenant. Après Éponyme en 2009, puis Aucun Album en 2010, leur dernier opus s’intitule De marde. Pour le charme, rien à redire, ils savent faire. Les titres seuls feront rebrousser chemin les indécis : « Lendemain d’speed », « Chien mort », « Fuis moé ch’te tue ». Qu’ajouter de plus ? Héritier du mythique groupe Pantera, Les Guenilles présentent un équilibre entre thrash, punk et métal. Les textes en français donnent une signature bien québécoise au tout. Ces quatre musiciens originaires du Lac-St-Jean et de la Rive-Sud de Montréal sauront séduire les amateurs de musique extrême. Question référence, la tentation est forte pour invoquer Melvins, Nirvana, Gros Méné ou même… Dying Fetus. Geek métalloïdes, prononcez-vous ! Les hostilités sont lancées !

Consultez le journal au format numérique
Visionner

Consultez le calendrier culturel du Girafe