MOUVEMENT DE MASSE EN VUE

ARTS VISUELS ET MÉDIATIQUES

MOUVEMENT DE MASSE EN VUE

13 août 2012 par 

Le 8 juin dernier, les fenêtres de la salle de spectacle Desjardins-Telus et de plusieurs commerces ont dévoilé un projet d’art engagé : 60 portraits noir et blanc de citoyens y ont été apposés. Les sujets photographiés regardent les passants d’un air tantôt narquois, tantôt rêveur ou souriant. L’action est signée, mais les photographes autant que les personnes photographiées restent anonymes. L’espace public est colonisé par la MASSE : mobilisation artistique pour une société solidaire et équitable. Mais qui sont ces visages, dont le silence parle de lui-même ? Eux, vous, nous. Des gens qui ont des choses à dire, qui se préoccupent de ce qui advient de leur pays, qui veulent prendre part aux décisions. Des artistes, des citoyens créatifs, des personnes engagées que nous côtoyons tous les jours, des gens d’ici.

Cette action s’inscrit dans la continuité du projet Inside Out initié par le photographe JR, qui a trouvé écho dans plus de 100 pays à ce jour, notamment en Tunisie, où six photographes tunisiens ont sillonné leur pays pour remplacer des photos du président déchu Ben Ali par des photos de citoyens. À Montréal, en avril, des membres du mouvement rimouskois MASSE Photo ont participé au projet PhotoMobilisation, au cours duquel 99 portraits ont été affichés sur le boulevard Saint-Laurent dans le cadre des Journées de la Tunisie nouvelle.

Ce projet témoigne de l’émergence de nouvelles formes d’art engagé, une spectaculaire invasion artistique qui prend vie dans la rue : mouvement des casseroles, mise en scène de milices, Anarchopanda, performances, chorégraphies improvisées, musique, textes libres et poétiques. Un flot de créations porte les manifestations et encourage des actions pacifistes et rassembleuses. Dans un essai publié en 2009, Ève Lamoureux soulignait le fait que l’art engagé, loin d’avoir disparu, a plutôt resurgi sous de nouvelles formes : « Ces artistes mettent de l’avant l’importance de la poésie et du symbolisme. Ils luttent contre l’individualisme et le désengagement politique en favorisant la participation des gens que le discours et les lieux politiques habituels rebutent 1. »

À Rimouski, MASSE Photo intègre des paroles des personnes photographiées, un ajout poétique aux portraits : « Le monde fait main, tricotez serré », « Rêver d’abord, agir ensuite », « Changer le monde, c’est le projet de toute une vie et de toute une communauté ». Le message est clair : alors que des lois de plus en plus draconiennes visent à limiter nos libertés, utilisons le pouvoir de l’imaginaire, créons des mots, des images et du mouvement. La rue est à nous ! La rue est à vous !

La MASSE est en mouvement, l’action se poursuit sur le web. Pour ajouter vos commentaires ou pour vous joindre à la MASSE, visitez massephoto.blogspot.ca.

_______

1. Ève Lamoureux, Art et politique : nouvelles formes d’engagement artistique au Québec, Écosociété, 2009.

Consultez le journal au format numérique
Visionner

Consultez le calendrier culturel du Girafe