Et c’est parti!

Et c’est parti!

3 juin 2012 par 

Julie Tremblay, Thibaud Mony, Sarah Charland-Faucher et Guillaume Chevrette

8 mois et 8 heures de vol plus tard, Bogota accueille enfin les Reporters du haut de ses 2200 mètres. Capitale de la Colombie, Bogota est une ville des Andes, un tourbillon de vie incessant regroupant 9 millions d’âmes. C’est dans ce grand centre urbain ou se côtoient de grands écarts de richesse que nous rencontrons aujourd’hui notre partenaire, SALSA* , un réseau réunissant de nombreuses organisations luttant pour la sécurité et la souveraineté alimentaires.

Les reportages des reporters seront ici orientés autour de projets principalement agro-alimentaires communautaires respectueux de la terre et des gens. SALSA a été fondé en regard aux problèmes d’alimentation de la population colombienne. Dans un pays aussi riche que la Colombie en terme de climat, de fertilité des sols et de biodiversité, il est préoccupant de constater que le développement économique du pays, au lieu de favoriser une alimentation digne pour tous et toutes, a souvent dépossédé les paysans de leurs terres et par le fait même, de leur alimentation quotidienne. Le conflit armé sévissant depuis plus de 50 ans dans les zones géostratégiques du pays a déplacé près de 3 millions de Colombiens qui se sont massivement installés dans les villes, faisant de la Colombie un des pays d’Amérique latine où la concentration démographique urbaine est la plus forte.

D’autre part, l’économie du pays, largement dominée par une agriculture axée sur l’exportation (coca, bananes, café, fleurs) issue de monocultures et les récents traités de libre-échange signés avec les États-Unis, le Canada et l’Union européenne incluant de fortes composantes reliées à l’import/export de produits alimentaires, ne facilite pas le mode de vie paysan et l’agriculture biologique de proximité. C’est dans ce contexte que les organisations regroupées dans SALSA travaillent ensemble afin de promouvoir la participation citoyenne, l’agriculture urbaine, les marchés publics, les regroupements de paysans pour favoriser la mise en marché commune, le commerce équitable local et biologique, etc.

Nous découvrirons au cours des deux prochaines semaines, les enjeux et motivations ayant poussé ces différentes associations à s’unir pour semer dans la capitale et les territoires environnants les graines nécessaires pour nourrir non seulement le corps de chacun (sécurité alimentaire), mais aussi la capacité de la population à s’organiser et influencer les politiques publiques pour le bien commun et la souveraineté alimentaire. Suivez-nous.

* SALSA = Soberanía Alimentaria, Seguridad y Autonomía SALSA N.B. Le projet Reporters Nord-Sud de la consommation responsable est un projet du CIBLES, le Carrefour international pour l'engagement social, et a été rendu possible grâce à l'appui, entre autres, du Fond régional d'investissement jeunesse et des Offices internationaux du Québec pour les jeunes.
Consultez le journal au format numérique
Visionner

Consultez le calendrier culturel du Girafe

Chroniqueurs