Signalétique urbaine : l'avenue de la Cathédrale

Signalétique urbaine : l'avenue de la Cathédrale

11 novembre 2011 par 

À Rimouski, l’avenue de la Cathédrale, c’est comme, à Longueuil, en banlieue sud de Montréal, le chemin de Chambly : ces voies de circulation, toutes deux au « centre » de la ville selon l’axe nord-sud, séparent l’est de l’ouest1. Du boulevard René-Lepage qui, au nord, longe le fleuve Saint-Laurent au chemin du Sommet qui, au sud, est la dernière voie depuis laquelle on voit la ville, il y a 33 rencontres de voies et donc, au coin est et au coin ouest de chacune, 66 possibilités qu’il y ait un poteau indicateur de leurs noms. Après vérification, il y a 49 indications, 14 rues partant de cette avenue et n’allant que vers l’est ou que vers l’ouest, et 3 coins de rue étant sans indication.

Il faut voir et lire, l’un après l’autre, ces panneaux et constater leur aspect disparate généralisé : pas la même dimension, pas la même couleur (vert, blanc, bleu), pas les mêmes mots et pas les mêmes règles (orthographe, majuscule ou non, accentuation ou non, etc.). Quelque chose qui tient du champ laissé en friche et dans lequel une foule de signaux disent, au « centre » de la ville (la plus importante de l’Est-du-Québec), que, sur ce plan, c’est vraiment n’importe quoi.

Cela va de « CATHEDRALE » (nom tronqué, en capitales, sans accent) et « RUECATHEDRALE » (nom tronqué et erroné) à « Avenue de la Cathédrale » (nom complet et exact, en majuscules et minuscules, avec accent). Entre ces pôles, si je puis dire, 14 autres « formes » dans lesquelles la barre oblique indique le changement de ligne. Ce qui est en petites capitales est agglutiné, sauf indication contraire.

Un autre exemple pour étayer notre propos : MARQUIS / DEVAUDREUIL est écrit de telle manière (« marquis » en exposant ; « de » sous) qu’on ne peut déduire que ceci : « Vaudreuil » est le nom de la voie, et « marquis de » est l’équivalent de « rue de », « avenue de »! Ce nom tronqué est devenu un nom complet.

Y a-t-il quelque chose à ajouter ? N’y a-t-il pas quelque chose à faire ?

Vous désirez connaître l’ensemble des actualisations de l’avenue de la Cathédrale, ainsi que le nombre d’occurrences pour chacun ? Nous nous invitons à lire la version en ligne de cette capsule sur le site du journal.

_______

Note :

1.  Et, sur le même coin de rue exactement, il y a à Rimouski une cathédrale, à Longueuil une cocathédrale (où ont eu lieu les funérailles de Gerry Boulet en juillet 1990, de Michel Chartrand en avril 2010).

Consultez le journal au format numérique
Visionner

Consultez le calendrier culturel du Girafe

Chroniqueurs