Mon amoureux est une maison d'automne de Mara Tremblay

Se réconcilier avec l'automne

Mon amoureux est une maison d'automne de Mara Tremblay

11 novembre 2011 par 

Mara Tremblay, Mon amoureux est une maison d'automne, Les 400 coups, 2011, 232 p.

Dans son premier roman intitulé Mon amoureux est une maison d’automne, Mara Tremblay raconte l’histoire d’une femme qui profite de la saison des feuilles mortes pour renouer avec elle-même et passer du temps avec ceux qu’elle aime, « histoire de rire avec les vieux souvenirs ».

Florence Paradis, 41 ans, est artiste-peintre. Mère de deux enfants, elle souffre d’un trouble bipolaire qui vient tout juste d’être diagnostiqué. Alors qu’elle perd sa mère, emportée par un cancer, elle tente d’apprivoiser cette mort qui l’empêche de peindre et d’aimer. Souffrant d’un profond mal de vivre, ses seuls moments de réconfort lui viennent des messages Facebook qu’elle échange avec Simon (un ami qui pourrait bien devenir son amoureux), de son lien avec la nature et de son fils Émilien, qu’elle trouve incroyablement beau lorsqu’il joue au hockey.

Le roman de Mara Tremblay rend compte du long chemin que doivent parcourir les personnes aux prises avec une maladie mentale et de leur difficulté à correspondre à ce qu’elles aimeraient être dans le regard des autres : « J’essayais d’être une bonne personne pour mes enfants et mon chum. […] La dynamique pour le ménage, les lavages, tout l’entretien qui ne se faisait pas si je ne le faisais pas. Il me fallait accepter ce rôle-là. »

Les phrases très courtes et les fragments poétiques qui parsèment le roman calquent la pensée du personnage dont les humeurs sont en constante mutation, en équilibre précaire entre le goût de vivre et celui de mourir. Mara Tremblay décrit elle-même son livre comme un « croisement entre la mort et la naissance », l’une permettant l’autre et vice-versa. Si l’intensité du roman de Mara Tremblay n’égale pas celle des textes de ses chansons, il est indéniable que l’auteure-compositeure-interprète a une bonne plume : on aura envie de la lire à nouveau.

Mon amoureux est une maison d’automne est un roman qui donne envie de redécouvrir la simplicité : l’odeur des petits plats qu’on cuisine, le confort d’un chandail chaud, les arbres multicolores qui « surplombent et enjambent les trottoirs pour s’embrasser ». Bref, ces petites choses du quotidien qui donnent le goût du bonheur et qui permettent de « passer » à travers l’automne.

Consultez le journal au format numérique
Visionner

Consultez le calendrier culturel du Girafe

Chroniqueurs