Atelier sur le conte : un mode d'expression à s'approprier

Atelier sur le conte : un mode d'expression à s'approprier

30 septembre 2011 par 

L'atelier sur le conte, animé par Danielle Brabant, a rassemblé des personnes issues de tous les milieux professionnels : travail social, géographie, journalisme., etc. Tous et toutes avaient en commun le désir d'intégrer le conte dans leur vie personnelle et professionnelle, afin de créer, de rassembler et de revitaliser leur milieu.

Pendant la première partie de l'atelier, chacun et chacune ont exprimé leurs motivations à s'approprier le conte et leur vision de celui-ci. Ils ont défini le conte comme étant un dialogue contribuant au rassemblement identitaire, familial et patrimonial; un outil permettant de transmettre des connaissances, mais aussi de se développer individuellement. En effet, le conteur doit s'adapter à l'environnement dans lequel il transmet son récit et l'intégrer dans celui-ci, tout en en préservant l'intégrité. Cela constitue un excellent exercice qui peut aussi s'appliquer au monde extérieur. Comment  se développer et développer son environnement tout en en préservant l'intégrité?

Dans la deuxième partie de l'atelier, les participants ont été invités à établir un premier contact plus direct avec le conte et à expérimenter le rôle de conteur.

Cet atelier a contribué à la valorisation du Rendez-vous des Grandes gueules, le festival de contes et récits de Trois-Pistoles, un événement qui contribue non seulement à la réappropriation du conte, mais aussi au développement et au rayonnement du Bas-Saint-Laurent.

Pour connaître la programmation complète du Rendez-vous des Grandes gueules : www.contes-recits.ca.

Consultez le journal au format numérique
Visionner

Consultez le calendrier culturel du Girafe