dernier numéro

Vol XXVI No 4, mars-avril 2021, Danger: langue en péril?

Le 5e Rassemblement du Réseau de solidarité municipale du BSL a su combler les attentes

Le 5e Rassemblement du Réseau de solidarité municipale du BSL a su combler les attentes

3 mai 2011 par 

Le samedi 16 avril dernier, à l’Hôtel Rimouski, 70 personnes de toutes les MRC du Bas-Saint-Laurent ont répondu à l’invitation de la Table de concertation des groupes de femmes du Bas-Saint-Laurent. Le thème du rassemblement « VERT un nouveau mode de vie : comment ma communauté peut faire la transition? » exploité dans la formule avant-gardiste du forum ouvert a permis l’éclosion d’une multitude d’idées dans une ambiance conviviale. Quarante thèmes d’ateliers ont surgi, permettant d’aborder les préoccupations environnementales les plus brûlantes. Les comptes rendus seront bientôt disponibles et diffusés auprès des personnes présentes et des municipalités. On pourra y retrouver des approches différentes, des arguments stimulants axés sur l’enrichissement collectif. Bref, comme l’a mentionné une participante : « de petites actions pour de grands défis ».

« Les personnes présentes sont les bonnes personnes », a affirmé Annick Corriveau, animatrice du forum ouvert. Il s’agissait vraiment d’un rendez-vous intergénérationnel exempt de préjugés : la présence de 30 jeunes de 35 ans et moins, soit près de 43 % des participants, a été grandement appréciée. La provenance variée des personnes a également contribué au succès de l’évènement. Gilles Julien du ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire (MAMROT) a relevé le haut taux de participation des éluEs municipaux. De même, les cinq comités consultatifs Femmes et Ville du Bas-Saint-Laurent étaient fort bien représentés.

Lors de la plénière, une participante a fait part de sa satisfaction que les citoyennes et citoyens ont eu la chance de côtoyer et de se faire entendre de leurs éluEs et des membres de différents comités et organismes voués à l’amélioration des conditions de vie des communautés. Quelqu’un a rappelé ce qui se passait autrefois sur le perron de l’église et a apprécié de pouvoir revivre, le temps d’une journée, cette époque où chacun apportait son grain de sel pour tenter de résoudre les grands défis auxquels nous sommes confrontés.

Bref, une formule gagnante qui sera sûrement reprise dans les différents milieux. Cette année encore, le Réseau de solidarité municipale du Bas-Saint-Laurent a bien rempli son mandat : fournir un lieu d’échange, de ressourcement et de réseautage aux élues municipales et aux jeunes élus, à leurs alliés au conseil, aux membres des comités Femmes et Ville et des comités para-municipaux et à tous ceux et celles qui veulent contribuer au mieux-être de leur communauté.

La journée s’est terminée de belle façon en soulignant publiquement les initiatives des trois finalistes du prix Municipalité équitable visant à accroître la participation des femmes et des jeunes à la vie collective.

•    Mention spéciale à la municipalité de Saint-Bruno-de-Kamouraska •    Coup de cœur pour la municipalité de Price dans La Mitis •    Hommage 2011 à la lauréate du concours : la ville de Matane

L'auteure est agente de développement à la Table de concertation des groupes de femmes du Bas-Saint-Laurent.

Consultez le journal au format numérique
Visionner

Consultez le calendrier culturel du Girafe