Les vertus de l’indignation

Littérature

Les vertus de l’indignation

15 mars 2011 par 

C’est à l’âge vénérable de 93 ans que Stéphane Hessel nous lance cet appel à l’indignation, à la résistance et à l’action. En quelque trente pages, l’auteur, qui a pris part à la résistance française contre le nazisme et, entre autres, collaboré à la rédaction de la Déclaration universelle des droits de l’homme en 1948, nous propose ici un texte simple, limpide, nourri à l’espoir et aux solidarités.

Publiée dans la collection Ceux qui marchent contre le vent, cette toute petite plaquette propose une réflexion humaniste qui, en quelques minutes, nourrira votre réflexion pour des jours entiers. Face aux écarts qui se creusent entre les pauvres et les riches sur la planète, face à la xénophobie émergeant un peu partout dans le monde ou encore face à la fuite en avant de la pensée productiviste qui mène l’homme à sa perte, Stéphane Hessel propose de renouer avec l’énergie créatrice de l’indignation. Cet appel à une insurrection pacifique est un véritable baume sur l’indifférence et le cynisme ambiants, une bouffée d’air frais dans le paysage empoisonné des « faiseurs d’images » rompus à l’individualisme, à la consommation irresponsable et au profit à tout prix. Les dernières secousses sociales et politiques secouant le Moyen-Orient semblent lui donner raison. Un incontournable appel à la vie.

Consultez le journal au format numérique
Visionner

Consultez le calendrier culturel du Girafe