[vidéo] Retour aux sources

[vidéo] Retour aux sources

30 décembre 2010 par 

Uztaritze, Iparralde. Le directeur de l'Institut culturel Basque, Pantxoa Etchegoin, reçoit la délégation du Parc de l'aventure basque en Amérique (PABA), dans le cadre de cette mission socioéconomique visant à raffermir les liens entre le Pays Basque et Trois-Pistoles, en mars dernier. À travers un parcours de quelques jours très chargés, la délégation rencontrera plusieurs partenaires basques, qui sont unanimes quant à leur intention de réaliser des projets avec le Québec. Le défi est toutefois de rétablir des liens que le passé a soumis à rude épreuve.

En découvrant le projet de renouvellement de l'exposition permanente du PABA, M. Etchegoin insiste sur l'importance d'aborder la culture basque dans l'exposition. Il propose notamment d'envoyer au PABA Batekmila - Les mondes basques, une exposition virtuelle temporaire sur la culture basque et la diaspora. L'Institut culturel basque se montre en outre intéressé à fournir, en plus des contenus, un appui moral pour favoriser des ententes financières. L'organisme ne possède en effet aucun programme d'aide financière et ses initiatives reposent chaque fois sur des partenariats intersectoriels, avec des instances municipales.

Touché par l'initiative de l'équipe du PABA, et conscient qu'ils n'ont que très peu de temps pour réaliser leur mission, M. Etchegoin leur donne également plusieurs contacts pour la suite du voyage.

Pantxoa Etxegoin, directeur de l'Institut culturel basque d'Uztaritz et Henri Daguerre, maire d'Ainhoa, discutent des partenariats possibles entre le Pays Basque et le PABA:

Les agendas se synchronisent et les astres s'alignent pour permettre une rencontre avec le Musée basque de Bayonne et son directeur Rafael Zulaika, puis à l'Aquarium de Donostia (San Sebastian). Les deux institutions muséales, malgré la disproportion de moyens évidente qui les distingue du PABA, souhaitent réaliser des échanges. M. Zulaika connait bien Trois-Pistoles pour avoir fait partie de l'expédition Indianoak, menée sur le St-Laurent par l'association Ibaialde (à lire dans la même série). Il n'hésite pas à considérer le PABA comme une « tête de pont » pour les Basques en Amérique.

Réparer des liens

La délégation poursuit son chemin vers Ainhoa, où le maire Henri Daguerre revient sur les expériences de partenariat tentées dans le passé, tout en démontrant un intérêt pour de nouvelles tentatives. L'élu cache difficilement son amertume suite aux démarches coûteuses et infructueuses qu'il a initiées depuis plusieurs années pour monter des projets avec Trois-Pistoles. « Moi, j'ai tenté, avec deux maires de chez vous, et c'est pas évident d'avoir un suivi », laisse-t-il tomber.

Selon Simon Vigneault, nouveau directeur en poste depuis à peine un an, les incessants changements qui ont affecté l'administration du PABA depuis sa fondation - une dizaine de directions en quinze ans - n'ont pas favorisé le suivi des dossiers. Toutefois, avec un meilleur soutien de l'administration municipale, des partenariats intéressants auraient pu voir le jour. « Il est surprenant de constater que notre modeste voyage est la première mission officielle québécoise au Pays Basque depuis plus de dix ans. Chaque rencontre est l'occasion de rétablir de nouveaux liens pour l'avenir. J'espère que nous pourrons cette fois donner suite aux nombreux projets emballants dont on discute ces jours-ci », s'inquiète M. Vigneault.

Patricia Martinez, du département de conservation de l'Aquarium de San Sebastian, et Rafael Zulaika, directeur du Musée Basque de Bayonne, expliquent l'importance des liens à préserver entre les institutions muséales:

Photographie: En marge des rencontres, la délégation a pu visiter plusieurs musées basques. Ici, au Musée basque de Bayonne, Simon Vigneault observe un chaland monoxyle, barque faite d'une seule pièce de bois, ancêtre des biscayennes utilisées pour la chasse à la baleine. - Photo: N.Falcimaigne

---

[vidéo] Réveillés par la sirène de guerre à deux pas de la frontière:

Consultez le journal au format numérique
Visionner

Consultez le calendrier culturel du Girafe