Une CONSULTATION ou une MYSTIFICATION ?

TRANSPORT EN COMMUN

Une CONSULTATION ou une MYSTIFICATION ?

Consultation du 18 mai 2010
18 mai 2010 par 

Mardi 18 mai , monsieur le Maire de Rimouski, annonce une réunion publique dénommée « CONSULTATION »? sur le nouveau projet du transport en commun (annonce faîte dans le Progrès Écho du 18 mai 2010).

Tout d'abord, pour avoir la possibilité de s'exprimer, on devrait prendre connaissance du dossier bien avant la réunion, ce n'est pas en quelques minutes, avec quelques secondes de temps de parole qu'on peut faire des propositions critiques et constructives. On doit se rappeler que le maire a refusé de communiquer le rapport de la compagnie TECSULT, suite à la demande de AUTOBUS UN JOUR.

On aurait pu imaginer que les membres du Comité de travail ou du Conseil Municipal auraient tenu des réunions de débats contadictoires dans chaque quartier et dans chaque village annexé; la réunion au niveau de la ville serait alors en mesure de proposer des directions d'objectifs à ce Comité. Aujourd'hui, le maire parle de « surprises », de « scénarios intéressants » Je ne vois pas là l'image d'une consultation.

Il y a encore mieux, toujours sur le même journal, on apprend que le recours à des autobus électriques est exclu.... donc on n'en parle plus !

Mais il y a mieux en matière de consultation, le maire affirme d'emblée que : «  on ne pourra pas desservir tous les secteurs avec le même niveau de service ! » C'est à dire qu'avant même la consultation des limites sont fixées et la ville n'assumera pas sa politique d'annexion ! Qu'en sera-t-il des habitants du Bic, de Ste Blandine, du Mont Lebel ?? Le territoire de Rimouski est au trois quarts rural, qu'en sera-t-il de tous ces habitants dispersés ? ….

Une vraie consultation doit se faire avec des documents préalables, distribués au domicile de tous les habitants, s'il y a plusieurs scénarios, ils doivent être exposés sur ces documents pour que les organismes de la ville, les entreprises et les citoyens puissent en débattre et proposer leurs choix. Ce n'est pas le cas; nous sommes en présence d'une mystification démocratique.

Consultez le journal au format numérique
Visionner

Consultez le calendrier culturel du Girafe