dernier numéro

Vol XXIV No 1, Aider les proches aidants et aidantes

Le dialogue du vagin

Le dialogue du vagin

8 mars 2010 par 

L’histoire du vagin peut être retracée par les mots : « Vagin : 1668, d’après Richelet ; lat. vagna, gaine ». « Gaine: XIIIe siècle, (gaïne ; waine en picard), “fourreau”, […] du latin class. vagna, avec influence germanique sur “v” (Voir guêpe). » « Guêpe : […] taille de guêpe, 1840, Acad. (Académie française) » (Larousse Étymologique et Historique du français, 2005)

***

Les Monologues du vagin seront présentés dans le cadre de la Journée internationale des femmes, le 8 mars prochain, à Rimouski. Tout comme nous, la première fois où vous avez entendu parler des Monologues du vagin, peut-être vous êtes-vous demandé : « Est-ce le titre d’un fi lm XXX ? Est-ce le titre d’un cours de biologie de la sexualité ? » Eh bien…. NON ! Il s’agit d’une pièce de théâtre écrite par l’Américaine Eve Ensler. C’est à partir d’entrevues réalisées auprès de plus de 200 femmes de milieux, d’origines, d’âges et d’orientations sexuelles variés qu’elle a créé cette oeuvre qui célèbre avec humour et grâce la force et la sexualité des femmes. Les Monologues ont été traduits dans plus 45 langues et ont été joués dans plus de 130 pays. Les Monologues du vagin ont conduit Eve Ensler à mettre sur pied l’organisation V-Day, un mouvement activiste pour que cesse la violence envers les femmes et les filles. V-Day prône la vision d’un monde où les femmes vivent librement et en sécurité. De plus, l’organisation demande que le viol, l’inceste, les violences, les mutilations et l’esclavage sexuel des femmes prennent fin immédiatement. Les profits amassés par la présentation des Monologues doivent aller à une cause ou à un organisme qui supporte les femmes dans la quête de leur dignité. En 2010, V-Day a choisi de soutenir les femmes et les hommes qui exigent la fin de l’impunité envers les crimes sexuels commis à l’endroit des femmes de la République démocratique du Congo. 10 % des profits iront donc à cette cause. Outre l’argent destiné aux femmes congolaises, la totalité des profits de l’événement Les Monologues du vagin-Rimouski servira à soutenir l’organisation de la Marche mondiale des femmes 2010. La richesse et la particularité des Monologues se situent dans leur accessibilité. Toutes les femmes peuvent s’approprier ces textes ou encore s’y reconnaître. Il n’est pas nécessaire d’être comédienne professionnelle pour y jouer, le processus étant tout aussi important que le résultat. C’est le désir de cheminer avec d’autres femmes, dans un processus collectif de valorisation et de respect du vagin, qui est à la base du projet. La production rimouskoise de la pièce compte 15 femmes animées par cette audace et cette détermination. Tous les monologues constituent un puissant outil de conscientisation… et d’émerveillement vaginal. Vivre l’expérience de cette pièce, c’est se permettre de se révéler à soi-même, de rallier sa voix à celle de milliers d’autres et de transcender son individualité pour se solidariser.

PETIT ENTRETIEN AVEC LE VAGIN

Il peut être facile de parler au nom du vagin, mais si on lui prêtait attention, que dirait-il ? Vu de l’extérieur, on pourrait croire qu’il est ouvert, accueillant, doux et disponible, mais si on l’écoutait, peut-être nous révélerait-il son caractère, sa raison, ses limites, ses perceptions et sa volonté de choisir. Vu de l’extérieur, on pourrait croire qu’il est libéré, ce faisant, il semble culotté d’exiger l’égalité, mais en réalité, il veut être complice et être reconnu pour ce qu’il est. Vu de l’extérieur, il peut sembler n’être que chair, mais en réalité, il est un tout ; il est femme. Ni gaine, ni fourreau, ni guêpe, le vagin n’est guère un point G… il est infiniment plus !

Pour l’entendre se révéler, ne manquez pas la représentation des Monologues qui aura lieu le 8 mars, à 19 h 30, à la salle Georges-Beaulieu du Cégep de Rimouski

Consultez le journal au format numérique
Visionner

Consultez le calendrier culturel du Girafe