dernier numéro

Spécial Carrousel international du film de Rimouski

Cabaret Bleu Nuit

Cabaret Bleu Nuit

4 octobre 2017 par 

Tiré du film: Notre héritage

Le Carrousel international du film de Rimouski présente pour la première fois cette année le Cabaret Bleu Nuit, une soirée alliant animation et projections, et s’adressant spécifiquement aux 18 ans et plus.  Si en cette soirée la curiosité nous pousse à traverser la porte du restaurant Les Affamés de Rimouski afin d’y découvrir ce que nous réserve l’équipe du festival dans cette sélection de courts-métrages sur le thème de la sexualité, elle risque de trouver satisfaction. 

Voici donc une programmation qui s’éloigne de ce qu’on attribue naturellement au Carrousel du film mais qui s’accorde toutefois avec ce que le Carrousel nous répète depuis un moment déjà, “nos films ne sont pas seulement pour les enfants”. Cette audacieuse soirée présente une sélection de films portant un regard assurément moderne sur l’intimité, le désir et l’universel sujet qu’est l’amour.

On y découvrira Le Clitoris et Cipka, deux courts films d’animation possédant la capacité de nous faire sourire et ayant à leur façon un caractère plus didactique. On les appréciera pour leur originalité mais aussi parce que leur contenu supporte habilement le concept de l’empowerment de la femme face à son corps.

Ensuite, la série de quatre courts-métrages de Seafood Porn qui, pour sa part, relève davantage du cinéma expérimental. Réalisés en Stop motion, ces films sauront être appréciés par ceux qui affectionnent une démarche artistique qui n’hésite pas à poser un regard neuf sur des éléments connus. La réalisatrice s’amuse avec notre perception habituelle des aliments et leurs qualités pouvant évoquer l’univers sexuel. À la fois dérangeant et fascinant.

Blind Sex fait du bien pour la façon qu’il a de se tenir loin des clichés. Le film nous projète dans l’univers innocent d’une adolescente non-voyante qui se retrouve malgré elle dans un camp naturiste. On assiste au développement d’une relation intime entre cette attachante mais inexpérimentée jeune femme et une adolescente au tempérament totalement opposé, puis on réfléchit sur le rapport entre la femme et son corps.

Mon coup de coeur va certainement au film Notre Héritage du jeune réalisateur français Jonathan Vinel. Le film nous invite à poser un regard sur la façon dont la pornographie s’imprime dans la sexualité naissante. On visite avec le regard moderne de Vinel un espace où l’image de l’amour romantique véhiculé par les films se heurte à l’amour froid et clinique des films pornographiques. Le film flirte habilement entre violence et douceur, l’objectif avoué du réalisateur. Si le résultat peut choquer, ce film fait partie de ceux qu’il faut voir.

Consultez le journal au format numérique
Visionner

Consultez le calendrier culturel du Girafe