dernier numéro

Spécial Carrousel international du film de Rimouski

Le chauffe-eau de la colère

Le chauffe-eau de la colère

8 août 2017 par 

J'ai eu le très grand plaisir d'être obligé de m'acheter un chauffe-eau récemment. J'ai alors lu et pris connaissance de la littérature qui vagabonde dans les internet sur ce sujet chaud. On trouve de tout : des sites web qui veulent te vendre un chauffe-eau, d’autres qui veulent te prouver qu’ils en ont fabriqués un vraiment bon, et des articles de journaux à l’indépendance douteuse (on se demande parfois s’ils n’ont pas été payés par une compagnie pour les écrire… Survolons tout cela!

Premièrement, il faut choisir une taille, le volume d’eau, la grosseur de la bête. Je me suis dit : quelques litres, une centaine de litres, deux cents litres? Hé bien, j’avais le doigt dans l’oeil jusqu’au nombril : un chauffe-eau, ça se compte en gallons. 20, 40, 60 gallons? À ne pas confondre avec El Galeón qui flotte sur l’eau. Et pas n’importe quel gallon! Le gallon impérial! Après beaucoup de lectures dans les dedans des Internet, mon choix se portait vers un 60 gallons : on est une famille et on a une maison. Heureusement qu’un article journalistique d’une qualité passable m’a appris qu’il était plus important de penser à notre consommation qu’à la taille de la famille! Un appel à mon beau-père qui offre toujours de bons conseils pour me faire dire : “T’auras jamais besoin de plus qu’un 40 gallons” ! Dans les dents, les profits de la vente de gros cylindres!

En allant chercher la boite dans le fin fond d’une quincaillerie grande surface près de chez vous, j’ai eu le bonheur de lire : 40 GALLONS IMP / 50 GALLONS US. !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! J’ai fait mes recherches, et Alain Dubuc n’a pas encore écrit sur le sujet. Mais il y a matière à scandale : les mêmes mêmes mêmes chauffe-eau qui sont vendus ici comme étant des 40 gallons, sont en fait des 50 gallons aux États-Unis! On a encore une preuve que nos gourvernemanettes bolchéviques canadiens-québécois-français-surtaxés sont capables de légiférer sur 10 gallons d’eau dans le réservoir d’un produit en tous points identiques d’un côté ou de l’autre de la frontière! Cette taxe de 10 Gallons est une abomination et je promets de la régler dès que je serai élu. De plus, un élu péquiste de la région de Rimouski dont je tairai le nom m’a confirmé qu’il y a là preuve que l’on doit s’affranchir de la reine, et par le fait même, des gallons impériaux.

Quel bonheur que celui de déballer une bébelle flambant neuve qu'on vient d'acheter, de déchirer la boite et de tasser le manuel d'instruction au plus vite afin de pouvoir checker de quoi ça a l'air une affaire en métal de trois, quatre cents piasses. Le bonheur c'est aussi de regarder la boite et d'apprendre que c’est écologique et vert! Et oui, même si je n'ai pas pris le modèle greenwashing qui coûtait plus cher? Ah oui, je vais vous expliquer le fruit de mes découvertes. Les chauffe-eau normaux ont deux éléments assez forts (entre 2 000 W et 4 500 W). Quand on ouvre le robinet, de l’eau chaude sort de l’appareil et est remplacé immédiatement par de l’eau froide qui va se cacher dans le fond. Il faut donc chauffer immédiatement cet eau froide et on allume un ou deux élément. Hé bien, Hydro-Québec et Giant ont développé un “green chauffe eau” qu’ils ont nommé ECOPEAK. Celui-là a un troisième élément situé en bas complètement et qui est plus faible : 800 W. Le principe, c’est que cet élément-là est presque tout le temps allumé, sauf quand il y a de grands besoins et qu’il faut allumer les deux plus gros. Sur le fond, l’idée est bonne. Sauf que la publicité qui va avec te fait croire que tu vas économiser de l’électricité, sans le dire exactement. La vérité, c’est que prendre un litre d’eau à quatre degrés et la faire monter à 60, toutes autres variables étant identiques (isolation etc.), ça va te prendre la même quantité d’énergie que tu aies un élément de 800 ou de 4 500 watts! Bref, l’avantage, c’est que le réseau d’Hydro-Québec est beaucoup moins achalandé en période de pointe et donc plus stable à long terme. En fait, l’idée derrière cette patente là (et sûrement d’autres objets intelligents qui s’en viennent), c’est que quand on va proposer aux québécois de vendre l’électricité plus cher aux heures de pointe et moins cher le reste du temps, ceux qui vont avoir payé pour avoir ce chauffe-eau-là vont applaudir. Et la cerise couronnant le doigt dans l’oeil : les compteurs qui permettent de fixer les prix selon l’heure de la journée sont déjà installés sur nos maisons!

Pourquoi est-ce que c'est vert, que je me dis? Je vais trouver des arguments tout seul. Premièrement, ce morceau de tôle, de plastique, de polyuréthane et de peinture blanche de 30 kg est fondamentalement écologique selon le point de vue durabilité grâce au slogan : “utilisez le 10 ans pis crissez le aux vidanges!” Ben oui. Les assurances assurent pas ta maison contre un dégât d'eau si ton chauffe-eau est rendu un ado. Y faut jeter toute la carcasse, le thermostat, les éléments, les fils de cuivre $$ pis toute l’isolation! Pas moyen de rien récupérer! Pas moyen de seulement changer le réservoir à l’intérieur, et garder tout ce qui est autour? Ben non, il ne faudrait pas faire tomber la bourse de Toronto et nos régimes de retraites qui roulent sur l’industrie minière!

C’est full-vert un chauffe-eau parce qu'ils ont pris des matériaux full technologique issus du génie génétique, de l'intelligence artificielle, de la chimie des matériaux de pointe et de la recherche spaciale! Ouais. Un isolant en polyuréthane pis du stainless steel qui rouille après six ans (je dis ça de même, mais c'est la durée de la garantie, alors je me dis que y a sûrement un actuaire pis un avocat qui ont calculé ça pour que ça soit rentable). Malade ! Un plastique dérivé du pétrole pis c'est full dur pis ça ne se biodégradera pas tout seul avant deux, trois ou 400 ans! Mais la durée de vie est de 10 ans? C'est ça être écologique?

En toute vérité, je vous le dis : j’ai juste acheté celui qui coûtait le moins cher.

Dans le prochain billet, nous verrons comment les papes sont restés les meilleurs acteurs pornos pendant plus de 1 500 ans!

 

Consultez le journal au format numérique
Visionner

Consultez le calendrier culturel du Girafe