Ne jamais détourner le regard

Ne jamais détourner le regard

11 novembre 2011 par 

Andrée Ferretti, Roman non autorisé, L'Hexagone, Collection «Fictions», 2011

Chaque heure de la vie, de ma vie, est un événement en lui-même complet, à dépasser sans nostalgie pour l’engager avec confiance dans la suivante, le monde étant à jamais à découvrir avec ardeur, même par temps pourri.

– Andrée Ferretti, Roman non autorisé

Fleur Després, célèbre photographe québécoise dont la vie et l’œuvre traversent le XXe siècle, refuse obstinément de se prêter au jeu biographique d’un éditeur vorace nommé Karl. Devant l’entêtement de la photographe, Aline Ferron, jeune romancière engagée afin de réaliser le projet, renonce à son contrat et choisit de se consacrer à la rédaction d’un nouveau roman. Son héroïne aura pour nom Fleur Després.

Avec Roman non autorisé, Andrée Ferretti signe ici un quatrième roman chargé de courage et de passion. Incorrigible battante, elle poursuit ce patient mais déterminé travail de reconquête de la dignité humaine. Bâtissant une œuvre parfaitement ancrée dans notre réalité nationale, l’auteur tisse un récit qui s’abreuve tout autant à l’affranchissement quotidien de ses personnages qu’aux résistances des peuples en lutte qui ont traversé le XXe siècle. Elle s’emploie avec justesse à dessiner des paysages particuliers afin de mieux les assembler à la grande marche universelle.

Auteure de plusieurs nouvelles et de quelques essais politiques percutants, Andrée Ferretti a également publié l’incontournable recueil en deux tomes Les grands textes indépendantistes, dont le premier fut réalisé en collaboration avec Gaston Miron.

En cet automne québécois de toutes les morosités, Roman non autorisé d’Andrée Ferretti permet de s’exposer à un tenace et vivifiant vent de liberté.

Consultez le journal au format numérique
Visionner

Consultez le calendrier culturel du Girafe